Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Aimer comme notre Père qui est aux cieux

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi’. Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

                                                                       

Matthieu 5, 43-48

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu aime les bons comme les méchants, les justes comme les injustes. Il ne les aime pas parce qu’ils sont bons ou parce qu’ils sont méchants, qu’ils sont justes ou qu’ils sont injustes, mais parce qu’ils sont ses enfants. Quel père digne de ce nom (il s’en trouve malheureusement des indignes) renie ses enfants ? À plus forte raison, notre Père céleste conservera-t-il son amour à ses enfants bien qu’ils puissent s’éloigner temporairement, du moins le souhaite-t-Il, de Lui et de ses préceptes ! « Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant et non pas plutôt à le voir renoncer à sa conduite et vivre? » (Éz 18, 23). Jésus nous invite à imiter ce Père infiniment bon et à aimer ceux qui nous contrarient ou nous sont carrément hostiles non en raison de leur antipathie à notre endroit, mais parce qu’ils sont les enfants aimés de notre Père céleste et que ce dernier a besoin d’émissaires pour leur faire savoir qu’Il leur conserve son amour. Ce faisant, non seulement leur offrirons-nous l’opportunité de changer, mais encore ces derniers contribueront-ils à notre sanctification, à nous rendre davantage semblables à ce Père que nous chérissons.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je surmonte mon aversion pour les personnes qui me sont hostiles ou antipathiques et je demande à Jésus de venir les aimer en moi et à travers moi, car eux aussi sont l’œuvre de notre Père bien-aimé, ses enfants.

           

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article