Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela

 

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »

                                                   

Matthieu 16, 13-19

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Tout est grâce, à commencer par le don inestimable de la foi duquel découlent tous les autres parce que la foi nous met en relation avec Dieu, nous fait pénétrer dans l’intimité de la Trinité. La confession de foi de Pierre n’est possible que parce qu’il en a préalablement reçu la révélation. L’apôtre Paul dira plus tard : « nul ne peut dire: " Jésus est Seigneur ", si ce n'est par l'Esprit Saint » (1 Co 12, 3). Dieu offre sa grâce largement. Cependant, cette dernière ne devient pas active sans notre coopération. Pierre a eu l’audace d’affirmer tout haut ce que l’Esprit Saint lui avait révélé dans l’intimité du cœur. Cette disponibilité de Pierre à correspondre à la grâce reçue incline Jésus à le mettre à la tête de l’Église naissante : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ». Parce qu’il a été fidèle à la grâce reçue, il en reçoit davantage conformément aux paroles de Jésus : « À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance » (Mt 25, 29). Si tout est grâce, nul ne peut se glorifier sous peine de se disqualifier et de perdre la grâce pour ce que l’on appelait à une autre époque un crime de lèse-majesté, s’approprier une chose qui n’appartient qu’au souverain. Inversement, quand nous voyons la grâce en action chez les autres, nous devons en rendre la gloire au Père de toutes grâces.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je demande au Seigneur d’augmenter en moi le don de la foi et, conscient de la responsabilité que cela implique, je m’efforce de correspondre à la grâce reçue, à oser, comme Pierre, la traduire en paroles et en gestes concrets.

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article