Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Dieu s’est manifesté dans le murmure d’une brise légère

 

En ces jours-là, lorsque le prophète Élie fut arrivé à l’Horeb, la montagne de Dieu, il entra dans une caverne et y passa la nuit. Le Seigneur dit : « Sors et tiens-toi sur la montagne devant le Seigneur, car il va passer. » À l’approche du Seigneur, il y eut un ouragan, si fort et si violent qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers, mais le Seigneur n’était pas dans l’ouragan ; et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre, mais le Seigneur n’était pas dans le tremblement de terre ; et après ce tremblement de terre, un feu, mais le Seigneur n’était pas dans ce feu ; et après ce feu, le murmure d’une brise légère. Aussitôt qu’il l’entendit, Élie se couvrit le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Alors il entendit une voix qui disait : « Que fais-tu là, Élie ? » Il répondit : « J’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur, Dieu de l’univers. Les fils d’Israël ont abandonné ton Alliance, renversé tes autels, et tué tes prophètes par l’épée ; moi, je suis le seul à être resté et ils cherchent à prendre ma vie. » Le Seigneur lui dit : « Repars vers Damas, par le chemin du désert. Arrivé là, tu consacreras par l’onction Hazaël comme roi de Syrie ; puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi, comme roi d’Israël ; et tu consacreras Élisée, fils de Shafath, d’Abel-Mehola, comme prophète pour te succéder.

                                                                       

Premier livre des Rois 19,9.11-16.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

« La puissance (de Dieu) se déploie dans la faiblesse. » (2 Co 12, 9). C’est là une grande vérité sur Dieu et sa manière d’agir. En ne faisant pas étalage de sa puissance, Dieu préserve notre liberté, cette liberté essentielle pour que l’amour puisse exister. Pour rencontrer Dieu et discerner son action, nous ne devons pas rechercher le merveilleux ou la suspension temporaire des règles de la nature, mais sous les apparences de l’humble quotidien, de ce que ceux qui ne connaissent pas la Seigneur qualifient de « heureux hasard ». C’est pourquoi le don le plus important que nous puissions demander au Seigneur est le don de la foi, ce don qui permet de voir les choses, les événements et les personnes avec les yeux mêmes de Dieu et de discerner sa Présence au-delà de ce que peuvent percevoir les sens.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Avant toutes choses, je demande au Seigneur le don de la foi, qu’Il augmente ma foi. C’est là le point de départ de ma relation d’amour avec Lui. C’est là le chemin emprunté par Abraham, qualifié de père des croyants, et de Marie, mère de Jésus et notre mère : « Bienheureuse celle qui a cru » (Lc 1, 45).

                

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article