Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ?

 

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ? Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.

 

Matthieu 13, 54-58

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu s’exprime à travers ce qui est faible et sans apparence. Le Fils, deuxième personne de la Trinité, a revêtu la chair sous la personne d’un enfant naissant. Pourquoi ? On approche d’un animal blessé que l’on veut secourir qu’avec moult précautions  pour éviter qu’il ne s’enfuie. Ainsi agit Dieu à l’égard de notre humanité blessée par le péché qu’Il souhaite guérir du mal qui l’afflige et qui résulte du manque d’amour. La discrétion de l’action de Dieu démontre toute la délicatesse de son amour.

 

Quand c’est à travers des femmes et des hommes ordinaires, très ordinaires, que Dieu s’exprime, Paul ajoute une autre raison à cela : « Mais ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort; ce qui dans le monde est sans naissance et ce que l'on méprise, voilà ce que Dieu a choisi; ce qui n'est pas, à rien ce qui est, afin qu'aucune chair n'aille se glorifier devant Dieu. » (1 Co 1, 27-29). D’une part, pour que l’outil choisi n’aille pas penser que cela vienne de lui et demeure dans l’humilité de l’amour. D’autre part, pour que ceux qui en voient de telles actions en rendent toute la gloire au Dieu en qui elles tirent leur origine et non au messager qui n’a d’autre mérite que de laisser Dieu s’exprimer à travers lui.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Quand je vois quelqu’un accomplir une bonne action, à plus forte raison une action exceptionnelle, j’en rends gloire à Dieu. Je ne cherche pas à atténuer la valeur de telles actions en mettant l’accent sur les défauts de l’outil choisi, mais, au contraire, je m’émerveille de ce que Dieu peut réaliser à travers des moyens aussi imparfaits. Quant à moi, je me dispose à servir d’intermédiaire au Seigneur pour qu’Il puisse exprimer son amour en reconnaissant humblement mes faiblesses et que mes bonnes actions viennent de ce qu’Il me les a inspirées et qu’Il m’a donné en plus la capacité de les accomplir : « Ma grâce te suffit: car la puissance se déploie dans la faiblesse » (2 Co 12, 9). Tout est grâce.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article