Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi

 

Frères, par la Loi, je suis mort à la Loi afin de vivre pour Dieu ; avec le Christ, je suis crucifié. Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi.

 

Lettre de Paul Apôtre aux Galates 2,19-20.

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous. Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »

 

Jean 15, 1-8

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La finalité de la vie chrétienne consiste à offrir, à consacrer, sa personne à Dieu pour qu’Il trouve une humanité additionnelle à travers laquelle Il puisse exprimer de manière tangible son amour. Le Fils, deuxième personne de la Trinité, a revêtu la chair afin de rendre cette dernière apte à accueillir l’Amour du Père et à le répandre dans le monde. Non seulement a-t-il rendu la chair « capable » de Dieu, mais encore nous a-t-il enseigné en paroles et en actes comment faire sa Volonté, comment « activer », manifester, la ressemblance du Dieu Amour à laquelle nous avons été créés. Mieux encore, il nous a légué les sacrements ainsi que l’Esprit qui reposait sur lui pour que nous soyons « transparents » de lui comme il l’a été de son Père. En Jésus nous trouvons non seulement le modèle et les instructions mais encore les moyens pour réaliser la finalité pour laquelle nous avons été appelés à la vie. Puissions-nous tous pouvoir dire un jour à la suite de l’apôtre Paul : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’offre en hostie vivante (Rm 12, 1) afin que Dieu sanctifie ma personne, qu’Il me rendre capable d’accueillir et de répandre son Amour et d’ainsi accomplir sa Volonté.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article