Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Voici mon serviteur que j’ai choisi

 

En ce temps-là, une fois sortis de la synagogue, les pharisiens se réunirent en conseil contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l’ayant appris, se retira de là ; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous. Mais il leur défendit vivement de parler de lui. Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : “Voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui je trouve mon bonheur. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement. Il ne cherchera pas querelle, il ne criera pas, on n’entendra pas sa voix sur les places publiques. Il n’écrasera pas le roseau froissé, il n’éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu’à ce qu’il ait fait triompher le jugement. Les nations mettront en son nom leur espérance.”

 

Matthieu 12, 14-21

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La parole prononcée par le prophète Isaïe, si elle annonce d’abord la venue du Christ, s’applique également à tous ceux qui se font les disciples de celui-ci. Les bien-aimés en qui le Père céleste trouve son bonheur sont ceux qui, à la suite de son Fils, se font les réceptacles de son Amour et de sa Miséricorde pour les répandre sur le monde entier, particulièrement sur les plus petits. Cet Amour et cette Miséricorde Il les leur communique par l’entremise de son Esprit Saint, le même Esprit qui reposait sur Jésus. Ces disciples, nous les reconnaissons à l’amour effectif qu’ils ont pour les autres, tous les autres, sans faire acception de personne. Ils ne cherchent pas querelle. C’est un Esprit d’Amour, donc d’unité, qui les anime. Ils n’écrasent pas le roseau froissé, ils n’éteignent pas la mèche qui faiblit. Ils n’écrasent pas ceux qui se retrouvent en position de faiblesse ou ne cherchent pas à tirer profit de leur position précaire, mais font triompher le jugement, le jugement même de Dieu qui ne condamne pas, mais est Amour.  

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’applique à marcher dans les pas de Jésus afin que le Père céleste puisse trouver en moi également son bonheur. Ce chemin que Jésus a tracé pour nous, pour moi,  c’est celui de l’amour et de la miséricorde. Si je fais l’effort de m’engager dans cette voie, le Père et le Fils m’enverront leur commun Esprit pour pallier aux faiblesses de ma nature.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article