Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Dieu vous fournira la graine, il la multipliera, il donnera la croissance

 

Frères, rappelez-vous le proverbe : À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement. Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement. Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en abondance, afin que vous ayez, en toute chose et toujours, tout ce qu’il vous faut, et même que vous ayez en abondance de quoi faire toute sorte de bien.  L’Écriture dit en effet de l’homme juste : ‘Il distribue, il donne aux pauvres ; sa justice demeure à jamais.’ Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera la croissance à ce que vous accomplirez dans la justice.

 

Deuxième lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 9, 6-10.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu nous donne les moyens d’accomplir ce qu’Il attend de nous, mieux encore, Il pallie aux imperfections de nos efforts par le secours de sa grâce afin d’assurer la croissance et qu’ainsi ce que ce qu’Il nous a inspiré d’entreprendre par l’entremise de son Esprit porte le fruit attendu, le fruit de l’amour. À semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement. Dieu nous donne dans la mesure où nous redonnons, plus nous donnons et partageons et plus Il nous donnera, jusqu’au don de Lui-même dans l’éternité. Est-ce à dire que les pauvres connaissent l’indigence parce qu’ils donnent insuffisamment ? Nullement ! D’une part, ils peuvent être comblés de biens spirituels et, d’autre part, la mission qui leur est confiée par Dieu consiste à quémander en son nom auprès des mieux nantis afin de rappeler à ces derniers leur responsabilité de partager leur bonne fortune et de leur fournir ainsi une opportunité de manifester de l’amour, un amour qui pourrait leur ouvrir éventuellement les portes du Royaume éternel. S’il est du devoir du riche de donner, celui du défavorisé consiste à accepter le don offert, c’est sa manière à lui de donner, non pas un bien tangible, mais d’offrir une opportunité au donateur d’accéder à la vie éternelle. Quant à ceux qui jouissent égoïstement de la vie à l’instar du riche de la parabole de Lazare (Lc 16, 19-31), eh bien, comme le dit Jésus : « Ils tiennent déjà leur récompense » (Mt 6, 2.5), la seule que soit en mesure de leur offrir le Prince de ce monde (Jn 12, 31; 14, 30; 16, 11).    

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je donne joyeusement, sans regret et sans contrainte, comme l’Esprit Saint le suggère dans le secret de mon cœur. J’accueille humblement avec reconnaissance les dons offerts. Donnant et recevant, donnant parce que j’ai préalablement reçu de Dieu, recevant pour redonner, je laisse le Seigneur manifester son amour en moi et à travers moi.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article