Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Que votre foi repose sur la puissance de Dieu

                                                                                              

Frères, quand je suis venu chez vous, je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage ou de la sagesse. Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que Jésus Christ, ce Messie crucifié. Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant, que je me suis présenté à vous. Mon langage, ma proclamation de l’Évangile, n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre ; mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient, pour que votre foi repose, non pas sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.

 

Lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 2, 1-5.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La foi est un don de Dieu tout comme le salut éternel qui est un fruit de sa miséricorde. Pour nous voir gratifier de tels dons, la condition préalable consiste à en accueillir la gratuité et, généralement, à en faire la demande (ou que quelqu’un en fasse la demande pour nous), bien que Dieu, dans sa grande libéralité, puisse également accorder de telles faveurs sans qu’elles n’aient été sollicitées. Nous avons des exemples de telles demandes dans la bouche du père de l’enfant pris de convulsions : « Je crois! Viens au secours de mon manque de foi! » (Mc 9, 24) et dans celle du bon larron : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras comme roi » (Lc 23, 42).  On notera que l’un comme l’autre se retrouvait dans une situation d’impuissance où ils ne pouvaient compter ni  sur eux-mêmes ni sur la sagesse des hommes.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’accueille la gratuité des dons de Dieu notamment ceux de la foi et du salut éternel. Je reconnais humblement mon incapacité radicale à accéder à l’un comme à l’autre par l’entremise mon activité propre. Dans la même veine, je glorifie Dieu de s’exprimer, de manifester sa Présence et son Amour, à travers ce qui est faible et humble. Inversement, je prends garde d’imputer aux hommes et à leur industrie ce qui prend sa source dans la puissance de Dieu.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article