Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Votre Père ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu

 

À ce moment-là, les disciples s’approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l’une d’entre elles s’égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ? Et, s’il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées. Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. »

 

Matthieu 18,1-5.10.12-14.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Que fait l’enfant ? Il se réjouit de ce qui fait la joie de ses parents. Qu’est-ce qui réjouit le plus notre Père céleste ? C’est de voir un de ses enfants qui cheminait vers la perdition amender sa conduite et prendre la voie de l’amour qui le ramènera vers son Père et notre Père. « Prendrai-je plaisir à la mort du méchant, — oracle du Seigneur Yahweh ? N'est-ce pas plutôt à ce qu'il se détourne de ses voies et qu'il vive ? » (Éz 18, 23). Ainsi, nous ne devons pas garder rancune ou souhaiter du mal à ceux qui se sont détournés de l’Amour en paroles et en actes, mais intercéder pour eux afin qu’ils se laissent toucher par la grâce de Notre Seigneur qui frappe incessamment à la porte de leur cœur pour les ramener vers Lui. Ainsi l’a fait Thérèse de Lisieux pour Pranzini, un criminel endurci condamné à mort. Quant à la possibilité pour ceux qui se sont détournés de l’Amour d’accéder au Royaume, nous savons par l’expérience du bon larron crucifié aux côtés du Christ qu’ils ont jusqu’à leur dernier souffle pour reconnaître s’être trompés de voie, regretter leur agir et accueillir l’Amour qui s’offre à eux.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me garde de condamner ou de souhaiter du mal à ceux qui me font du tort et en causent aux autres. J’intercède plutôt pour eux afin qu’ils se détournent de leur conduite mauvaise. J’accomplis ainsi la volonté de mon Père céleste et je fais sa joie.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article