Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu

Frères, je vous rappelle la Bonne Nouvelle que je vous ai annoncée ; cet Évangile, vous l’avez reçu ; c’est en lui que vous tenez bon, c’est par lui que vous serez sauvés si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé ; autrement, c’est pour rien que vous êtes devenus croyants. Avant tout, je vous ai transmis ceci, que j’ai moi-même reçu : le Christ est mort pour nos péchés conformément aux Écritures, et il fut mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures, il est apparu à Pierre, puis aux Douze ; ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois – la plupart sont encore vivants, et quelques-uns sont endormis dans la mort –, ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres. Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis. Car moi, je suis le plus petit des Apôtres, je ne suis pas digne d’être appelé Apôtre, puisque j’ai persécuté l’Église de Dieu. Mais ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu, et sa grâce, venant en moi, n’a pas été stérile. Je me suis donné de la peine plus que tous les autres ; à vrai dire, ce n’est pas moi, c’est la grâce de Dieu avec moi. Bref, qu’il s’agisse de moi ou des autres, voilà ce que nous proclamons, voilà ce que vous croyez.

Première lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 15, 1-11

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Tout est grâce ! De nous même, nous ne pouvons rien faire (de bien). Jésus l’affirme solennellement : « hors de moi, vous ne pouvez rien faire » (Jn 15, 5). Cette grâce nous pouvons nous disposer à l’accueillir, notamment par la prière et les sacrements, le plus important demeurant de ne pas conserver jalousement la grâce déjà reçue en la mettant au service du plus grand nombre. Cette grâce Dieu ne la réserve pas au groupe restreint de ceux qui le connaissent et le servent, mais Il la répand généreusement sur l’humanité tout entière, croyants comme incroyants ayant toutefois la responsabilité de chercher à y correspondre pour ne pas la laisser stérile et lui faire produire le bien et l’amour dont elle était porteuse. Qu’ils en aient conscience ou non, tous ceux qui auront coopéré avec la grâce Dieu et Lui auront servi de support pour manifester son Amour de manière tangible, ceux-là se verront élevés par Lui et accueillis en son Royaume au terme de leur course : « Seigneur, quand est-ce que nous t'avons vu... ? tu avais donc faim, et nous t'avons nourri ? tu avais soif, et nous t'avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t'avons accueilli ? tu étais nu, et nous t'avons habillé ? tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu'à toi ? ' Et le Roi leur répondra : 'Amen, je vous le dis : chaque fois que vous  l'avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. » (Mt 25, 37-40)

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je me reconnais incapable de bien par moi-même et de tout devoir à la grâce de Dieu. Reconnaissant envers Dieu, je redistribue ce qu’Il me donne, rendant amour pour Amour et  me disposant, du coup,  pour recevoir davantage encore.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article