Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Il passe, ce monde tel que nous le voyons

                                                                                              

Frères, au sujet du célibat, je n’ai pas un ordre du Seigneur, mais je donne mon avis, moi qui suis devenu digne de confiance grâce à la miséricorde du Seigneur. Je pense que le célibat est une chose bonne, étant donné les nécessités présentes ; oui, c’est une chose bonne de vivre ainsi. Tu es marié ? ne cherche pas à te séparer de ta femme. Tu n’as pas de femme ? ne cherche pas à te marier. Si cependant tu te maries, ce n’est pas un péché ; et si une jeune fille se marie, ce n’est pas un péché. Mais ceux qui font ce choix y trouveront les épreuves correspondantes, et c’est cela que moi, je voudrais vous éviter. Frères, je dois vous le dire : le temps est limité. Dès lors, que ceux qui ont une femme soient comme s’ils n’avaient pas de femme, ceux qui pleurent, comme s’ils ne pleuraient pas, ceux qui ont de la joie, comme s’ils n’en avaient pas, ceux qui font des achats, comme s’ils ne possédaient rien, ceux qui profitent de ce monde, comme s’ils n’en profitaient pas vraiment. Car il passe, ce monde tel que nous le voyons.

 

Première lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 7, 25-31

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Ce qui importe pour progresser dans l’amour et vers l’Amour, c’est de ne s’attacher à rien ni personne, qu’à Dieu seul qui EST hier, aujourd’hui et à jamais. C’est le nada de Jean de la Croix dans le chemin de la perfection dans la montée du Carmel : rien, rien, rien, rien, rien, rien, et même sur le Mont : rien. C’est également l’enseignement de Jésus : « Qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi. Qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. Qui ne prend pas sa croix et ne suit pas derrière moi n'est pas digne de moi. Qui aura trouvé sa vie la perdra et qui aura perdu sa vie à cause de moi la trouvera » (Mt 10, 37-39). Nous devons prendre garde cependant : il ne s’agit pas ici d’un détachement stoïcien, le détachement pour lui-même, pour exalter la personne qui le pratique, mais d’un détachement pour aimer davantage, mieux, plus universellement et surtout plus que nous-mêmes. « Heureux les pauvres » (Lc 6, 20), car il est plus facile de se détacher des biens terrestres quand on possède peu, bien qu’il se trouve également des pauvres très attachés au peu qu’ils possèdent et ne tirent conséquemment pas avantage de leur situation.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je ne m’attache à rien ni personne afin d’être libre, disponible pour accueillir et répandre l’amour de Dieu autour de moi et de partager les biens tant matériels que spirituels qu’il a ou aura mis à ma disposition et ainsi accomplir sa Volonté.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article