Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

La connaissance rend orgueilleux, l’amour fait oeuvre constructive

                                                                                              

Au sujet des viandes qui ont été offertes aux idoles, nous savons bien que nous avons tous la connaissance nécessaire ; mais la connaissance rend orgueilleux, tandis que l’amour fait œuvre constructive. Si quelqu’un pense être arrivé à connaître quelque chose, il ne connaît pas encore comme il faudrait ; mais si quelqu’un aime Dieu, celui-là est vraiment connu de lui. Quant à manger ces viandes offertes aux idoles, le pouvons-nous ? Nous savons que, dans le monde, une idole n’est rien du tout ; il n’y a de dieu que le Dieu unique. Bien qu’il y ait en effet, au ciel et sur la terre, ce qu’on appelle des dieux – et il y a une quantité de « dieux » et de « seigneurs » –, pour nous, au contraire, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui tout vient et vers qui nous allons ; et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout vient et par qui nous vivons. Mais tout le monde n’a pas cette connaissance : certains, habitués jusqu’ici aux idoles, croient vénérer les idoles en mangeant de cette viande, et leur conscience, qui est faible, s’en trouve souillée. Et la connaissance que tu as va faire périr le faible, ce frère pour qui le Christ est mort. Ainsi, en péchant contre vos frères, et en blessant leur conscience qui est faible, vous péchez contre le Christ lui-même. C’est pourquoi, si une question d’aliments doit faire tomber mon frère, je ne mangerai plus jamais de viande, pour ne pas faire tomber mon frère.

 

Première lettre de Paul Apôtre aux Corinthiens 8, 1-7.11-13

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Vaine se révèle notre connaissance de Dieu, ou que nous pensons avoir de Lui, si nous utilisons celle-ci pour chercher à dominer les autres plutôt que de nous mettre à leur service. La véritable connaissance de Dieu c’est l’amour, un amour qui nous incline à nous montrer compréhensifs, indulgents, patients, miséricordieux… à leur égard. La connaissance humaine donne un pouvoir, un pouvoir que, l’orgueil aidant, il est bien tentant de mettre à notre service et d’utiliser pour dominer, s’enrichir voire même penser s’affranchir de Dieu, se faire son égal notamment en voulant définir le bien et le mal sans considération des préceptes divins. L’amour authentique c’est de penser à l’autre et à Dieu avant de penser à soi-même et de penser par soi-même.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je ne méprise pas les connaissances humaines, mais je les subordonne à l’amour qui est la connaissance de Dieu lui-même et qui, conséquemment, surpasse toutes les autres.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article