Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

N’ayez de dette envers personne, sauf celle de l’amour mutuel

                                                                                              

Frères, n’ayez de dette envers personne, sauf celle de l’amour mutuel, car celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi. La Loi dit : ‘Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras pas.’ Ces commandements et tous les autres se résument dans cette parole : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ L’amour ne fait rien de mal au prochain. Donc, le plein accomplissement de la Loi, c’est l’amour.

 

Lettre de Paul Apôtre aux Romains 13, 8-10.

 

La parole du Seigneur me fut adressée : « Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part. Si je dis au méchant : “Tu vas mourir”, et que tu ne l’avertis pas, si tu ne lui dis pas d’abandonner sa conduite mauvaise, lui, le méchant, mourra de son péché, mais à toi, je demanderai compte de son sang. Au contraire, si tu avertis le méchant d’abandonner sa conduite, et qu’il ne s’en détourne pas, lui mourra de son péché, mais toi, tu auras sauvé ta vie.»

 

Ézéchiel 33, 7-9

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Une dette que nous avons les uns envers les autres et qui découle de l’amour, est celle de la responsabilité mutuelle, de la solidarité quand les autres se retrouvent dans le besoin, un besoin qui peut être matériel, affectif, psychologique, spirituel… L’amour nous pousse à nous sentir responsables des autres, de leur procurer les moyens, de leur manifester de manière tangible l’amour du Dieu invisible. On note à cet effet qu’une des premières conséquences du péché (des origines) est la désolidarisation envers les autres : « Suis-je responsable de mon frère ? » (Gn 4, 9). Cet amour, cette solidarité, nous poussent à rendre témoignage à la Vérité et à avertir les autres lorsque leur conduite les mène vers la mort spirituelle, vers l’amour de soi au détriment de l’amour de Dieu et du prochain. En nous acquittant de notre responsabilité envers les autres, nous devons prendre garde de ne pas chercher à les contraindre, car l’amour c’est aussi de respecter la liberté des autres, une liberté dont nous laisse jouir le Dieu qui est Amour et Tout-Puissant, et cela même si nous n’en faisons pas un usage approprié.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Par amour, avec amour, je m’acquitte de ma responsabilité envers mes frères dans le Seigneur, dont la tâche ingrate de les avertir d’abandonner leur conduite mauvaise.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article