Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère

Frères, vous avez entendu parler du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme : je menais une persécution effrénée contre l’Église de Dieu, et je cherchais à la détruire. J’allais plus loin dans le judaïsme que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge, et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse les traditions de mes pères. Mais Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé ; et il a trouvé bon de révéler en moi son Fils, pour que je l’annonce parmi les nations païennes. Aussitôt, sans prendre l'avis de personne, sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas. Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui. Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur. En vous écrivant cela, – je le déclare devant Dieu – je ne mens pas. Ensuite, je me suis rendu dans les régions de Syrie et de Cilicie. Mais pour les Églises de Judée qui sont dans le Christ, mon visage restait inconnu ; elles avaient simplement entendu dire : « Celui qui nous persécutait naguère annonce aujourd’hui la foi qu’il cherchait alors à détruire. » Et l’on rendait gloire à Dieu à mon sujet.

Lettre de Paul Apôtre aux Galates 1, 13-24

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Dieu a un plan d’amour pour chacun de nous, une manière particulière de manifester son Amour au monde à travers nous en fonction de nos caractéristiques individuelles innées ou acquises via notre environnement, notre culture, notre éducation, les événements qui nous ont transformés... Dieu façonne les saints, ceux qui librement acceptent de Le laisser aimer en eux et à travers eux pour répondre aux besoins des époques et des lieux. Tout est grâce ! Nous sommes les fiduciaires de la grâce de Dieu qui nous a confié un patrimoine à mettre au service de l’amour. Peut-être avons-nous peu reçu, avons-nous été dotés du minimum ? Notre rôle n’en est alors pas moins important : celui de quémander au nom de Dieu l’amour de ceux qui ont et, en cas de réponse favorable de leur part, de leur permettre d’accéder au salut éternel en raison de l’amour qu’ils auront consenti. Les paroles de Paul s’appliquent à chaque personne : Dieu m’avait mis à part dès le sein de ma mère ; dans sa grâce, il m’a appelé. À chacune de découvrir son appel et d’y répondre favorablement et généreusement. Ces paroles de Paul se situent dans la tradition judaïque : « C'est toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi le prodige, l'être étonnant que je suis. » (Ps 139, 13-14)

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je me laisse façonner par Dieu. Qu’Il me donne ou me dépouille, à l’instar de Job, je Lui maintiens ma confiance, je Lui rends grâce et j’incline ma volonté pour qu’Il puisse accomplir sa Volonté d’Amour.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article