Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Et qui est mon prochain ?

En ce temps-là, voici qu’un docteur de la Loi se leva et mit Jésus à l’épreuve en disant : « Maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Et comment lis-tu ? » L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ton intelligence, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Tu as répondu correctement. Fais ainsi et tu vivras. » Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Jésus reprit la parole : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups, s’en allèrent, le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de compassion. Il s’approcha, et pansa ses blessures en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : “Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.” Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme tombé aux mains des bandits ? » Le docteur de la Loi répondit : « Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même. »

Luc 10, 25-37

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Mais lui, voulant se justifier, souhaitant définir un cadre à l’amour que Dieu attend de lui, désirant connaître quand il pourra dire qu’il en a fait assez, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? » Cette question du docteur de la Loi est à mettre en parallèle avec la question de Pierre à Jésus : « "Seigneur, combien de fois mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner? Irai-je jusqu'à sept fois?" Jésus lui dit: "Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à 77 fois" » (Mt 18, 21-22). Là comme ici, la réponse de Jésus est la même : le Père céleste attend de nous un amour semblable au sien qui est infini, sans limites. Concrètement, Jésus nous indique que le prochain ce n’est pas celui qui est proche de nous, mais celui dont nous nous faisons proches parce que Dieu l’a mis sur notre route, un inconnu même, pour que nous  lui venions en aide, pour que nous lui manifestions de manière tangible l’amour de  Dieu pour chacun de ses enfants, pour que nous lui partagions l’amour dont Dieu, le premier, nous a aimés.

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je ne mets pas de limites à l’amour que Dieu souhaite communiquer en moi et à travers moi. Je m’efforce d’éviter le piège de la tentation du contentement de soi, du sentiment d’en avoir assez fait, d’avoir fait ma part, de pouvoir me reposer sur mes lauriers…

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article