Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le corps se construit dans l’amour

Frères, à chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ. C’est pourquoi l’Écriture dit : ‘Il est monté sur la hauteur, il a capturé des captifs, il a fait des dons aux hommes.’ Que veut dire : ‘Il est monté ?’ – Cela veut dire qu’il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre. Et celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers. Et les ‘dons qu’il a faits’, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude. Alors, nous ne serons plus comme des petits enfants, nous laissant secouer et mener à la dérive par tous les courants d’idées, au gré des hommes qui emploient la ruse pour nous entraîner dans l’erreur. Au contraire, en vivant dans la vérité de l’amour, nous grandirons pour nous élever en tout jusqu’à celui qui est la Tête, le Christ. Et par lui, dans l’harmonie et la cohésion, tout le corps poursuit sa croissance, grâce aux articulations qui le maintiennent, selon l’énergie qui est à la mesure de chaque membre. Ainsi le corps se construit dans l’amour.

Lettre de Paul Apôtre aux Éphésiens 4, 7-16

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Le corps mystique du Christ, qui est son Église, se construit dans l’amour. Si l’amour n’anime pas ce corps, il est cliniquement mort. S’il n’y a pas connaissance et reconnaissance de la grâce donnée à chacun d’entre nous par le Christ pour édifier son Corps, si l’amour ne vient pas unir les parties individuelles entre elles, ce Corps est pour ainsi dire démembré, sans vie. Une Église locale où le lien qui unit ceux qui la fréquente se limite à l’assistance à la messe dominicale s’apparente davantage à un lieu de consommation, à un restaurant, si noble la nourriture qu’on vienne y chercher puisse-elle être. Si nous voulons insuffler une vie nouvelle à nos communautés chrétiennes, il faut qu’un observateur externe, tel Tertullien, puisse dire en voyant ses membres : « Voyez comme ils s’aiment » (Apologétique 39, 7). C’est seulement à ce prix, le prix de l’amour vécu et visible, que nous donnerons le « goût » aux membres d’une société civile sécularisée d’en savoir plus sur le Dieu qui est Amour et qui répand sa vie d’amour en ses membres, que nous leur insufflerons le désir d’appartenir  eux aussi au même Corps.

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je prie avec et pour les membres de ma communauté chrétienne. Quand l’opportunité se présente, j’écoute mes frères et sœurs dans le Seigneur exprimer leurs soucis que je confie ensuite au Seigneur dans la prière. Outre la messe dominicale, l’appartenance à un groupe de prières constitue un endroit propice pour le faire.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article