Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L’amour, c’est que nous marchions selon ses commandements

Moi, l’ancien, à la Dame élue de Dieu, et à ses enfants que j'aime en vérité. J’ai eu beaucoup de joie à trouver plusieurs de tes enfants qui marchent dans la vérité selon le commandement que nous avons reçu du Père. Et maintenant, Dame élue, je t’adresse une demande : aimons-nous les uns les autres. – Ce que je t’écris là n’est pas un commandement nouveau, nous l’avions depuis le commencement. Or l’amour, c’est que nous marchions selon ses commandements. Tel est le commandement selon lequel vous devez marcher, comme, depuis le commencement, vous l’avez appris. Beaucoup d’imposteurs se sont répandus dans le monde, ils refusent de proclamer que Jésus Christ est venu dans la chair ; celui qui agit ainsi est l’imposteur et l’anti-Christ. Prenez garde à vous-mêmes, pour ne pas perdre le fruit de notre travail, mais pour recevoir intégralement votre salaire. Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu. Mais celui qui se tient à cet enseignement, celui-là reste attaché au Père et au Fils.

Deuxième lettre de Jean 1, 1.4-9

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

L’obéissance, celle de plein gré, non celle servile inspirée par la crainte de conséquences négatives, est une question d’amour. Cette obéissance trouve son modèle en Jésus Christ, lui qui a affirmé : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et de mener son œuvre à bonne fin » (Jn 4, 34). Ce n’est pas un hasard si l’obéissance est un thème cher à l’apôtre Jean que l’on décrit comme étant le disciple de l’amour. « Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui-là qui m'aime; or celui qui m'aime sera aimé de mon Père; et je l'aimerai et je me manifesterai à lui." Jésus lui répondit: "Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui. Celui qui ne m'aime pas ne garde pas mes paroles; et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé. (Jn 14, 21.23-24).

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

J’obéis. J’obéis par et avec amour. J’obéis parce que j’aime mon Père céleste et que je Lui fais confiance. Je renonce à ma liberté, à ma volonté propre, à mes désirs, parce qu’un bien plus grand encore est en jeu. Cette obéissance s’étend aussi à celle envers les autorités civiles, faire passer le bien commun avant l’intérêt personnel constituant aussi un geste d’amour : « Rappelle à tous qu’ils doivent être soumis aux gouvernants et aux autorités, qu’ils doivent leur obéir et être prêts à faire tout ce qui est bien » (Tt 3, 1).

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article