Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande. Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. » Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, tournaient Jésus en dérision. Il leur dit alors : « Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes aux yeux des gens, mais Dieu connaît vos cœurs ; en effet, ce qui est prestigieux pour les gens est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

Luc 16, 9-15

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Dieu est Amour, un amour qui est gratuité, une gratuité qui est mise à mal par une vision financière du monde pour laquelle chaque chose (et même chaque personne !) a son prix. L’argent détourne de Dieu non seulement en ce qu’il nie la gratuité, condition essentielle pour que naisse et croisse l’amour qui permet d’entrer en communion avec Lui, mais encore en conférant un pouvoir qui incline à entretenir des relations d’intérêt et de pouvoir avec les autres et avec Dieu en flagrante contradiction avec le désir divin que l’amour constitue l’unique motif qui nous pousse à entrer en relation. On comprend, dès lors, qu’il y a bien peu de place pour Dieu dans un monde qui a fait de la croissance économique sa principale préoccupation et, par ailleurs, que l’obsession économique conduise à la destruction de l’œuvre du Créateur.

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je mets les personnes à l’avant-plan, je fais passer les gens (et Dieu) avant l’argent. Je me garde de la tentation de vouloir « acheter » les autres ou encore de me laisser moi-même « acheter » et de faire ainsi de l’intérêt personnel le moteur de mes relations au détriment de l’amour. Je tourne constamment mon esprit vers Dieu, pas seulement quand j’ai besoin de Lui. Je me soumets à la volonté de Dieu, non pas dans l’espoir de m’acheter un coin de paradis au terme de ma course, mais uniquement par amour pour Lui, parce que Lui, le premier, m’a aimé.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article