Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

C’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés

 

Moi, Esdras, à l’heure de l’offrande du soir, je me relevai de ma prostration ; le vêtement et le manteau déchirés, je tombai à genoux ; les mains tendues vers le Seigneur mon Dieu, je dis : « Mon Dieu, j’ai trop de honte et de confusion pour lever mon visage vers toi, mon Dieu. Nos fautes sans nombre nous submergent, nos offenses se sont amoncelées jusqu’au ciel. Depuis les jours de nos pères et aujourd’hui encore, grande est notre offense : c’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos prêtres, aux mains des rois étrangers, à l’épée, à la captivité, au pillage et à la honte, qui nous accablent encore aujourd’hui. Or, voici que depuis peu de temps la pitié du Seigneur notre Dieu a laissé subsister pour nous des rescapés et nous a permis de nous fixer en son lieu saint ; ainsi, notre Dieu a fait briller nos yeux, il nous a rendu un peu de vie dans notre servitude. Car nous sommes asservis ; mais, dans cette servitude, notre Dieu ne nous a pas abandonnés : il nous a concilié la faveur des rois de Perse, il nous a rendu la vie, pour que nous puissions restaurer la Maison de notre Dieu et relever ses ruines, afin d’avoir un abri solide en Juda et à Jérusalem. »

 

Livre d’Esdras 9, 5-9

 

 

Esdras reconnaît humblement dans les fautes individuelles et collectives l’origine des maux qui ont frappé le peuple d’Israël, pourtant le peuple élu, choisi par Dieu. D’ailleurs, ce n’est pas ce dernier qui a abandonné son peuple, Lui le Dieu fidèle : dans cette servitude, notre Dieu ne nous a pas abandonnés. Si Dieu ne punit pas, n’abandonne pas, ceux qui se détournent de Lui, à quoi alors attribuer leur chute ? Aux conséquences prévisibles du péché, du refroidissement de l’amour et de l’endurcissement du cœur qui lui est conséquent, notamment la division qu’entraîne inévitablement la recherche égoïste du profit personnel.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

                                                                                                                                                      Si je vis dans une société démocratique, je donne mon appui aux hommes et aux femmes politiques dont les paroles et les gestes sont rassembleurs, visent à créer une plus grande cohésion entre les personnes soumises à leur autorité, avec les entités de même niveau que celui où ils visent à être élus, particulièrement celles se situant à proximité, et enfin, avec les entités de niveau supérieur. Là où il y a division, Dieu n’y est pas car Dieu est Amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angelilie 27/09/2017 02:08

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). au plaisir