Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Intuition

 

Intuition

 

L'intuition est une vue du cœur dans les ténèbres.

 

 André Suarès (1868-1948), Dostoïevski

 

 

C'est avec la logique que nous prouvons et avec l'intuition que nous trouvons.

 

  Henri Poincaré (1854-1912)

 

 

Nous ne savons avec certitude qu’après avoir vu ou expérimenté. C’est l’intuition qui nous incite à aller plus loin que le confort du connu et nous permet d’explorer des voies nouvelles. La logique n’en demeure pas moins essentielle puisque c’est à elle que revient, après coup, la responsabilité d’évaluer la valeur du chemin parcouru et les conditions à mettre en place pour obtenir un résultat similaire afin que les heureux dénouements ne demeurent pas le fruit du hasard.

 

Les spirituels parlent de l’intuition de la foi. La citation d’André Suarès décrit parfaitement la foi, à savoir une vue du cœur dans les ténèbres. « Dieu, personne ne l'a jamais contemplé. Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, en nous son amour est accompli. » (1 Jn 4, 12). La religion est une affaire de cœur : aimer même ce ou qui n’est pas « aimable » parce que je me sais aimé en dépit de toutes mes faiblesses et du mal que j’ai pu accomplir par Celui qui m’a appelé à la vie par amour, qui se cache à ma vue non parce qu’il prend plaisir à me voir tâtonner dans les ténèbres mais pour préserver ma liberté de l’aimer en vérité, par ce Dieu qui m’aime et attend patiemment que je le paie de retour par mon amour parce que je suis sa créature, qu’il m’a voulu, désiré de toute éternité. Avons-nous quelque certitude de tout cela ? Certes pas, surtout si l’on regarde ce monde qui ressemble plus à une jungle qu’au paradis dont parle le Genèse. Si je crois, si nous croyons, c’est grâce à l’intuition de la foi qui perce les ténèbres du mal pour y percevoir la présence et le plan d’amour originel du Créateur qui peut d’un mal tirer un bien encore plus grand : « où le péché s'est multiplié, la grâce a surabondé » (Rm 5, 20), germe de l’espérance d’un monde meilleur.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article