Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L'exercice chrétien de l'autorité

 

 

L’exercice chrétien de l’autorité

 

Bien-aimés, les anciens en fonction parmi vous, je les exhorte, moi qui suis ancien comme eux et témoin des souffrances du Christ, communiant à la gloire qui va se révéler : soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous ; veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré, selon Dieu ; non par cupidité mais par dévouement ; non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau. Et, quand se manifestera le Chef des pasteurs, vous recevrez la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

 

Première lettre de Pierre Apôtre 5,1-4.

 

Ces recommandations ne viennent pas de n’importe qui, mais de celui que le Christ a institué pour être à la tête de son Église naissante : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église » (Mt 16, 18). Sa perception de l’exercice de l’autorité lui vient directement de ce que son Maître lui a enseigné : « Vous savez que ceux qu'on regarde comme les chefs des nations dominent sur elles en maîtres et que les grands leur font sentir leur pouvoir. Il ne doit pas en être ainsi parmi vous: au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur, et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous » (Mc 10, 41-43).

 

Ces recommandations de Jésus et de Pierre, si elles s’adressent prioritairement à ceux qui se voient confier la charge d’exercer l’autorité dans l’Église, s’appliquent à tout chrétien et même à toute personne s’étant vue confier une autorité quelconque. Jésus fait d’ailleurs du Père céleste la source de toute autorité quand il répond à Pilate : « Tu n'aurais aucun pouvoir sur moi, si cela ne t'avait été donné d'en haut » (Jn 19, 11).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’exerce l’autorité qui m’a été confiée dans l’Église, à mon travail, sur mes enfants, dans mes loisirs… comme un service à rendre à ceux placés sous ma gouverne. Ce service est un service d’Amour dont l’objectif est de faire tout en mon possible pour rendre chaque membre du troupeau qui m’a été confié meilleur, de créer des conditions favorables pour que les talents de chacun puissent se développer et s’exercer au maximum de leur potentiel. Par-dessus tout, je n’oublie pas la responsabilité qui découle du fait que je me retrouve à l’avant-scène : celle de devenir le modèle du troupeau, les brebis marchant dans les pas de leur pasteur. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article