Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

La croix, signe de Dieu et de son salut

 

 

La croix, signe de Dieu et de son salut

 

En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Je m’en vais ; vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché. Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. » Les Juifs disaient : « Veut-il donc se donner la mort, puisqu’il dit : “Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? » Il leur répondit : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. » Alors, ils lui demandaient : « Toi, qui es-tu ? » Jésus leur répondit : « Je n’ai pas cessé de vous le dire. À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger. D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité, et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. » Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père. Jésus leur déclara : « Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. » Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.

 

Jean 8, 21-30

 

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis (Jn 15, 13). Dieu est Amour (1 Jn 4, 8). Il n’y a pas de plus grand signe de la présence du Verbe dans la chair que Jésus crucifié donnant sa vie pour le rachat de nos fautes. Quant à la croix comme signe de salut, déjà le serpent de bronze dressé au sommet du mat par Moïse sur l’ordre du Seigneur l’anticipait : Quand un homme était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze, il restait en vie ! (Nb 21, 8-9). Si les Israélites pouvaient espérer rester en vie en regardant le serpent de bronze, à plus forte raison pouvons-nous aspirer à la vie éternelle en contemplant l’amour de Dieu dans le Christ crucifié.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

En cette fin de carême, je tourne mon regard vers le Christ crucifié et je médite sur l’amour de Dieu pour nous, pour moi. Je considère qu’Il a fait plus pour moi que je ne pourrai jamais le Lui rendre. J’offre au Père céleste mes souffrances, qui sont bien peu, en communion avec celle de son Fils crucifié pour qu’elles deviennent fécondes et cause de salut pour les autres ainsi que l’affirme l’apôtre Paul : « Je trouve maintenant ma joie dans les souffrances que j'endure pour vous, et ce qui manque aux détresses du Christ, je l'achève dans ma chair en faveur de son corps qui est l'Église » (Col  1, 24).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article