Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps

 

En ce temps-là, comme la foule s’était rassemblée par milliers au point qu’on s’écrasait, Jésus, s’adressant d’abord à ses disciples, se mit à dire : « Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Aussi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en pleine lumière, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits. Je vous le dis, à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre. Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu. À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux. »

 

Luc 12, 1-7

 

 

Soyez sans crainte. Il faut combattre la crainte qui cherche à envahir notre cœur car cette dernière est contraire à l’amour en ce qu’elle détourne l’attention devant porter uniquement sur Dieu et les autres vers nous-mêmes, vers un avenir potentiellement négatif pour nous dont nous ne savons même pas s’il se matérialisera ou non. La peur constitue aussi un symptôme que nous sommes possiblement trop préoccupés de nous-mêmes et / ou que nous faisons trop peu confiance à notre Père céleste qui veille pourtant sur chacun d’entre nous, que nous manquons de foi en l’Amour. Ceux qui propagent la crainte ou agissent de manière à troubler la paix dans le cœur des autres, travaillent contre Dieu qui veut notre cœur exempt de soucis et tourné ver Lui et les autres.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce de bannir la crainte de mon cœur, m’en remettant en toute confiance à mon Père céleste pour assurer les lendemains qui me paraissent incertains. Je combats mes peurs car elles sont un signe que mon amour est encore imparfait, étant encore trop préoccupé de moi-même. Je résiste à ceux cherchent à me détourner de l’Amour en laissant planer la menace de jours plus difficiles pour moi, les miens, mon pays et même l’humanité entière. Je combats la peur par l’amour, un plus grand détachement de moi-même en faveur de Dieu et des autres.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article