Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur et ton prochain comme toi-même

 

En ce temps-là, les pharisiens, apprenant qu’il avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « ‘Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.’ Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même.’ De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

 

Matthieu 22, 34-40.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Toute religion ou pratique religieuse dont la finalité n’est pas l’amour se révèle être un obstacle plutôt qu’un moyen de nous conduire au Dieu qui est Amour. Toutes les religions se valent-elles comme le prétendent certains ? Certes pas ! Cela ne signifie pas pour autant que les adeptes d’une religion qui encourage l’établissement de relations de pouvoir au détriment de relations d’amour ne pourront pas accéder au salut éternel, mais qu’une telle religion constituera un obstacle pour eux afin d’y parvenir plutôt qu’une aide comme cela devrait être le cas. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit et ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. Lorsque nos paroles ou notre agir n’ont pas pour finalité l’amour, notre comportement devient un contre-témoignage de la foi que nous professons dans le Dieu qui est Amour.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je fais de l’amour mon unique préoccupation. J’aime parce que je me sais aimé sans aucun mérite de ma part. Cet Amour dont je me sais choyé, je le manifeste aux autres en imprégnant mon agir de la délicate touche de l’amour, touche qui transforme d’humbles actes du quotidien en signes concrets de la présence de Dieu parmi nous et leur confère valeur d’éternité.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article