Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le plus de l’amour

 

En ce temps-là, Jésus déclarait à ses disciples : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. À celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre joue. À celui qui te prend ton manteau, ne refuse pas ta tunique. Donne à quiconque te demande, et à qui prend ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quelle reconnaissance méritez-vous ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car lui, il est bon pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et l’on vous donnera : c’est une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans le pan de votre vêtement ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira de mesure aussi pour vous. »

 

Luc 6, 27-38

 

 

Hier, un ami me demandait ce que je voulais dire quand j’employais l’expression « le plus de l’amour ». Et voilà que je tombe aujourd’hui sur ce texte de la liturgie qui explique en quoi consiste le « plus de l’amour ». « Le plus de l’amour » c’est d’en faire plus que la nature humaine nous incline à en faire, plus que requis, par amour de Dieu et du prochain : aimer nos ennemis, faire du bien à ceux qui nous haïssent, souhaiter du bien à ceux qui nous maudissent, prier pour ceux qui nous calomnient, donner plus que demander, donner ce que l’on n’ose pas nous demander, mais que nous souhaiterions pour nous-mêmes… Mais « le plus de l’amour », c’est d’abord et avant tout une question d’attitude, une onction particulière, l’onction de l’amour, qui imprègne tous nos faits et gestes. Par exemple, « le plus de l’amour » peut signifier qu’au lieu de simplement donner de l’argent à celui qui quête pour se nourrir afin de soulager ma conscience ou me débarrasser de lui, que je prenne le temps, un temps qui m’est précieux, pour l’emmener manger au restaurant et parler avec lui, surtout l’écouter, de fait.

                                                                                                                         

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’efforce d’imprégner mes faits et gestes du « plus de l’amour ».

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article