Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Il m’a été fait miséricorde

 

Paul, Apôtre du Christ Jésus par ordre de Dieu notre Sauveur et du Christ Jésus notre espérance, à Timothée, mon véritable enfant dans la foi. À toi, la grâce, la miséricorde et la paix de la part de Dieu le Père et du Christ Jésus notre Seigneur. Je suis plein de gratitude envers celui qui me donne la force, le Christ Jésus notre Seigneur, car il m’a estimé digne de confiance lorsqu’il m’a chargé du ministère, moi qui étais autrefois blasphémateur, persécuteur, violent. Mais il m’a été fait miséricorde, car j’avais agi par ignorance, n’ayant pas encore la foi ; la grâce de notre Seigneur a été encore plus abondante, avec elle la foi, et avec l’amour qui est dans le Christ Jésus.

 

Lettre de Paul Apôtre à Timothée 1,1-2.12-14

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Expérimenter la miséricorde de Dieu constitue un moment crucial dans la vie chrétienne. C’est cette Miséricorde que Paul a rencontrée sur le chemin de Damas et qui a bouleversé  son existence. Avant, il était un aveugle qui voulait guider les autres (Lc 6, 39-42). Blasphémateur, persécuteur, violent, il prétendait représenter un Dieu qui est Amour. Sur cette route et à Damas par l’entremise d’Ananie (Ac 9), il a fait la connaissance de Dieu qui fait miséricorde. Les écailles tombées de ses yeux symbolisent la fin de l’aveuglement qui était sien auparavant quand il voulait imposer aux autres sa vision erronée de Dieu et de Lui être agréable. Là où le péché s'était multiplié, la grâce de notre Seigneur a surabondé (Rm 5, 20). Désormais plein de gratitude envers celui qui lui a fait miséricorde, il peut désormais guider les autres vers le Dieu qui est Amour, exercer la véritable charge du ministère qui consiste à accueillir l’amour de Dieu pour le répandre autour de nous et ainsi contribuer à faire connaître et aimer le Seigneur. Souhaitons-nous, si ce n’est déjà fait, d’expérimenter la Miséricorde pour parvenir nous aussi à l’authentique connaissance de Dieu.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience que Dieu est Amour. Tout geste que je pose ainsi que toute parole que je prononce qui ne manifestent pas cet Amour constituent un contre-témoignage. Je rends grâce à Dieu de me faire miséricorde, de me conserver sa confiance malgré mes errements. Par réciprocité, je m’efforce d’user envers les autres de la miséricorde que je réclame pour moi-même.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article