Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Réjouissez-vous que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux

 

En ce temps-là, les soixante-douze disciples que Jésus avait envoyés revinrent tout joyeux, en disant : « Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom. » Jésus leur dit : « Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire. Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. » À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

 

Luc 10, 17-24

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Une seule chose importe : le salut, le nôtre et celui de nos proches, de notre prochain. Le salut nous n’y accédons pas en solitaires, de manière qui pourrait être qualifiée d’égoïste, mais plutôt en équipe, collectivement. C’est l’amour, la sollicitude et la miséricorde que nous avons manifestées aux autres, qui incline Dieu à nous faire à son tour miséricorde et nous donner accès à la vie avec Lui pour l’éternité, accès qu’aucune de nos actions ne peut garantir, si extraordinaires puissent-elles s’être révélées. Aussi, est-ce avec à-propos que Jésus met en garde les soixante-douze disciples de ne pas mettre leur joie et leur confiance dans les œuvres : ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. Matthieu rapporte une mise en garde similaire de Jésus affirmant qu’il ne suffit pas d’accomplir des œuvres en son nom pour accéder au salut : « Ce n'est pas en me disant: Seigneur, Seigneur, qu'on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'est-ce pas en ton nom que nous avons prophétisé? En ton nom que nous avons chassé les démons? En ton nom que nous avons fait bien des miracles? Alors je leur dirai en face: Jamais je ne vous ai connus; écartez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité. » (Mt 7, 21-23).

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’évite de mettre ma confiance dans mes œuvres, conscient qu’elles ne sont que des moyens, si essentiels soient-ils, pour manifester mon amour de Dieu et du prochain, amour qui seul importe pour nous donner accès au salut éternel.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article