Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Ne rentre même pas dans le village

 

En ce temps-là, Jésus et ses disciples arrivèrent à Bethsaïde. Des gens lui amènent un aveugle et le supplient de le toucher. Jésus prit l’aveugle par la main et le conduisit hors du village. Il lui mit de la salive sur les yeux et lui imposa les mains. Il lui demandait : « Aperçois-tu quelque chose ? » Levant les yeux, l’homme disait : « J’aperçois les gens : ils ressemblent à des arbres que je vois marcher. » Puis Jésus, de nouveau, imposa les mains sur les yeux de l’homme ; celui-ci se mit à voir normalement, il se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté. Jésus le renvoya dans sa maison en disant : « Ne rentre même pas dans le village. »

 

Marc 8, 22-26

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

La rencontre de Jésus, si elle est authentique, modifie notre vision des choses pour la sienne, rend notre cœur semblable au sien, doux et humble (Mt 11, 29), implique un changement de chemin, de quitter le chemin large et spacieux du monde qui mène à la perdition pour la porte étroite et le chemin resserré qui mène à la Vie (Mt 7, 13-14). Les premiers à faire cette expérience de la rencontre transformatrice de Jésus ce sont les mages, avertis en songe de ne point retourner chez Hérode, qui prirent une autre route pour rentrer dans leur pays (Mt 2, 12). C’est un chemin que nous sommes tous invités à emprunter, particulièrement ceux qui, comme cet aveugle ou les mages, ont été touchés par la grâce. Les collaborateurs immédiats du meilleur patron que je n’aie jamais eu disaient de lui : « Nous rentrons dans son bureau avec nos idées et nous en ressortons avec les siennes ». C’est exactement ce qui doit se produire dans nos existences quand nous rencontrons Jésus. Nous devons le laisser ouvrir les yeux de nos cœurs et abandonner les vains raisonnements (Rm 1, 21) du monde. Quand Jésus renvoie l’aveugle guéri dans sa maison en lui disant : « Ne rentre même pas dans le village », il l’invite à plus d’intériorité,  à prolonger cette rencontre dans le silence pour qu’elle produise tous les fruits dont elle est porteuse à travers la méditation ou l’oraison.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Quand je rencontre Jésus, dans les sacrements, à travers les autres ou les événements, je suis le conseil de Jésus donné à cet aveugle qu’il vient de guérir et je rentre dans ma maison sans passer par le village du monde, je médite toutes ces choses dans mon cœur (Lc 2, 51) comme Marie, mère de Jésus et notre mère dans la foi. Dans le silence, l’intériorité, je permets à la Parole et l’action de Dieu de prendre racine en mon cœur pour éventuellement produire les fruits dont ils sont porteurs.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article