Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Personne ne peut venir à moi, si le Père ne l’attire

 

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : ‘Ils seront tous instruits par Dieu lui-même.’ Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

 

Jean 6, 44-51

 

 

Sans cesse, le Père céleste cherche à nous attirer à son Fils, et du Fils à Lui, « Nul ne vient au Père que par moi » (Jn 14, 6),  par l’entremise de leur commun Esprit.  L’Esprit Saint s’adresse à nous au plus intime de nous-mêmes, au cœur. Certains parleront de cette action comme la voix de la conscience. Ainsi, nous n’avons pas à nous enorgueillir quand nous accomplissons quelque bien puisque c’est Dieu qui nous y a appelés et, plus encore, nous en a donnés les moyens, la force et le courage par son Esprit. Ceci a fait dire à Jésus : « Vous aussi, quand vous avez fait tout ce qui vous était ordonné, dites: "Nous sommes des serviteurs quelconques. Nous avons fait seulement ce que nous devions faire." » (Lc 17, 10). Pour nous soutenir dans notre démarche d’aimer chaque jour davantage et mieux comme Il nous y invite, le Seigneur se communique à nous dans le pain eucharistique : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je m’arrête quelques instants pour prendre conscience que Dieu m’appelle. Je fais régulièrement silence afin de pouvoir discerner l’appel de Dieu pour moi ici et maintenant. Pour me soutenir dans ma démarche d’amour, je communie fréquemment au pain eucharistique par lequel Dieu se donne à moi pour me rendre capable d’accomplir ce qu’Il me demande à savoir d’aimer comme Lui aime, sans limite.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pacilus Nelson 05/03/2020 04:36

la verite