Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le Royaume des cieux est comparable à

 

 

Le Royaume des cieux est comparable à

 

Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla. Quand la tige poussa et produisit l'épi, alors l'ivraie apparut aussi. Les serviteurs du maître vinrent lui dire : 'Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ? ' Il leur dit : 'C'est un ennemi qui a fait cela. ' Les serviteurs lui disent : 'Alors, veux-tu que nous allions l'enlever ? ' Il répond : 'Non, de peur qu'en enlevant l'ivraie, vous n'arrachiez le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu'à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, rentrez-le dans mon grenier. '

 

Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a semée dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches.

 

Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé.

 

Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l'homme qui l'a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète ce champ.

 

Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu'il possède, et il achète la perle.

 

Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu'on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s'assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges viendront séparer les méchants des justes et les jetteront dans la fournaise : là il y aura des pleurs et des grincements de dents.

 

C'est ainsi que tout scribe devenu disciple du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l'ancien.

 

Matthieu 13, 24-30, 31-32, 33, 44, 45-46, 47-50,  52

 

 

Matthieu rapporte une série de sept comparaisons faites par Jésus pour nous communiquer certaines connaissances à propos du Royaume des cieux, principalement sur la manière d’y accéder. Ces comparaisons se divisent en trois paires auxquelles s’ajoute la septième.

 

Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ… Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu'on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons… Ces deux paraboles nous révèlent l’existence d’un moment de vérité où se scelle notre sort pour l’éternité : ceux qui sont trouvés à ce moment dans de bonnes dispositions accèdent aux grenier / paniers du Royaume alors que les autres sont soumis à l’épreuve du feu, ce feu étant possiblement celui de l’amour de Dieu qui, d’une part, s’il circule librement à travers ceux qui ont développé la propriété de le laisser se communiquer aux autres par leur entremise durant leur existence de sorte qu’ils resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père (Mt 13, 43) en raison de leur transparence de l’Amour, d’autre part, il échauffe ceux en qui il a trouvé résistance à accueillir / redistribuer cet amour à la manière des rayons du soleil qui échauffent les surfaces foncées. Bonne nouvelle ! Il n’est jamais trop tard pour développer la capacité à aimer ouvrant les portes du Royaume, Dieu étant patient et réservant son jugement pour le moment du terme de notre existence. Appel toutefois à la vigilance de ceux qui seraient sur la bonne voie et seraient tentés de s’en écarter, le jugement portant sur les dispositions du moment où il s’exerce, nous ne pouvons accumuler les grâces à la manière de l’argent dans un compte bancaire.

 

Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde… Le Royaume des cieux est comparable à du levain… Le Royaume des cieux est en expansion et cherche à s’étendre au plus grand nombre possible. Cette expansion est l’œuvre de deux agents : le Fils (dont l’Église est le corps) et l’Esprit. Le Fils est représenté par la graine de moutarde. Plus petite de toutes les semences, on reconnaît bien là l’humilité de celui qui n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude (Mc 10, 45), enfoui dans la terre suite à sa passion, celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie (Jn 14, 6) nous a ouvert les portes du Royaume. L’Esprit est représenté par le levain en ce que son action est invisible mais tout aussi essentielle à l’expansion du Royaume. Impossible d’accéder au Royaume sans l’aide du Fils et de l’Esprit d’Amour.

 

Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ… Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines… L’accès au Royaume a une valeur inestimable mais, comme tout bien de très grand prix, faut-il être prêt à tout sacrifier pour y avoir part, l’Amour exigeant de nous de tout mettre à son service, de ne pas s’approprier les biens matériels et spirituels mais de les mettre au service du bien commun.

 

Tout scribe devenu disciple du Royaume des cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l'ancien. L’ensemble des Écritures, Ancien et Nouveau Testaments, en ce qu’ils contiennent la Parole de Dieu, nous indiquent la route à suivre pour espérer accéder au Royaume. « N'allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes: je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Car je vous le dis, en vérité: avant que ne passent le ciel et la terre, pas un i, pas un point sur l'i, ne passera de la Loi, que tout ne soit réalisé. Celui donc qui violera l'un de ces moindres préceptes, et enseignera aux autres à faire de même, sera tenu pour le moindre dans le Royaume des Cieux; au contraire, celui qui les exécutera et les enseignera, celui-là sera tenu pour grand dans le Royaume des Cieux » (Mt 5, 17-19). Les Écritures forment un tout indissociable, l’Ancien Testament mettant l’accent sur les moyens alors que le Nouveau en révèle l’esprit d’amour qui doit imprégner tout notre agir.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article