Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Refuser la gratuité du salut

 

 

Refuser la gratuité du salut

 

Jésus disait cette parabole : « Le Royaume des cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit au petit jour afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d'accord avec eux sur un salaire d'une pièce d'argent pour la journée, et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d'autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste. ' Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d'autres qui étaient là et leur dit : 'Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ? ' Ils lui répondirent : 'Parce que personne ne nous a embauchés. ' Il leur dit : 'Allez, vous aussi, à ma vigne. ' Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : 'Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers. ' Ceux qui n'avaient commencé qu'à cinq heures s'avancèrent et reçurent chacun une pièce d'argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d'argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : 'Ces derniers venus n'ont fait qu'une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur ! ' Mais le maître répondit à l'un d'entre eux : 'Mon ami, je ne te fais aucun tort. N'as-tu pas été d'accord avec moi pour une pièce d'argent ? Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner à ce dernier autant qu'à toi : n'ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon ? ' Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »

 

Matthieu 20, 1-16.

 

 

Le chapitre 20 de Matthieu est à lire en continuité avec le précédent qui se terminait par : « Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers », la formule étant reprise au verset 16 : «Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers ».

 

Les privilégiés sont ici les ouvriers qui ont pu trouver du travail dès la première heure. Si travailler a déjà pu paraître un fardeau, nous pouvons considérer le travail comme un privilège, surtout dans les régions fortement affectées par le fléau du chômage qui prive une grande quantité de personnes non seulement d’un gagne-pain légitime mais également d’un moyen de socialisation ainsi que de développement personnel. Ces ouvriers qui ont fourni un plus gros effort s’attendent à ce que ceux qui ont commencé leur journée de travail après eux reçoivent un salaire moindre. Mais voilà que tous reçoivent un salaire égal ! Outrés, les ouvriers de la première heure récriminent contre le maître du domaine : 'Ces derniers venus n'ont fait qu'une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur ! '

 

Si l’on transpose le tout dans la perspective du Royaume, les ouvriers de la première heure représentent ceux qui ont eu le privilège d’être au service du Seigneur durant toute leur existence. Le maître du domaine représente le Père des cieux. La distribution des salaires évoque le jugement dernier. Les privilégiés s’attendent à recevoir davantage que les autres : ils refusent donc, de facto, la gratuité du salut offert. Ils pensent « mériter » plus que les autres. Ils s’irritent que le Père se montre généreux envers ceux qui, selon leur perspective, « méritent » moins qu’eux. Cela n’est pas sans rappeler l’attitude du frère aîné du fils prodigue : « Il y a tant d'années que je suis à ton service sans avoir jamais désobéi à tes ordres, et jamais tu ne m'as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est arrivé après avoir dépensé ton bien avec des filles, tu as fait tuer pour lui le veau gras ! » (Lc 15, 29-30). Si les ouvriers de la première heure ou le fils aîné croyaient vraiment dans la gratuité du salut, ils se réjouiraient de ce que le Père, dans son infinie miséricorde, donne autant sinon davantage à d’autres qui en ont apparemment moins fait qu’eux. Mais non ! Ils demandent à être traités selon la justice. Cette justice devrait, selon leur point de vue, leur mériter une meilleure part. Mais tel n’est pas la façon de voir de Dieu pour qui l’unique acte qui ouvre les portes du salut est la mort de son Fils sur la croix, Lui qui n’a pas connu le péché (2 Co 5, 21) et n’a donc rien à son passif dans le plateau de la justice divine. Pour le reste d’entre nous, le poids du péché excédera toujours celui des « bonnes œuvres » de sorte que notre unique espoir de salut repose sur la miséricorde de Dieu. Si nous en appelons à la justice, nous nous ferons dire nous aussi : « Prends ce qui te revient, et va-t'en ».

 

Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. Conscients de leur indignité, les derniers n’hésiteront pas à s’en remettre à la bonté du Dieu vivant qui ne demeurera pas indifférent devant leur requête. Quant aux premiers, ils sortiront toujours perdants de vouloir mettre leur espérance dans une notion de justice trop humaine car ils ignorent le poids de leurs fautes, la plus grande de celles-ci consistant à regarder avec un œil mauvais, le seul bon, en raison de sa bonté même.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bonjour,

Oui, Frère Elyôn est bien le premier et le dernier des Prophètes, ou Elie réincarné, en ces temps de la fin et j'en suis personnellement convaincu ! Car nul homme au monde ne peut apporter autant de Révélations surprenantes, mais toujours en corrélation avec les Saintes Écritures, si Frère Elyôn n'était pas L'Envoyé de la Sainte Trinité ! D'autant plus qu'Elie est annoncé, mais aussi Enock, par la venue des "deux Témoins" dans l'Apocalypse de Saint Jean. Prophétie également révélée par La Sainte Vierge Marie à Mélanie de la Salette. Aujourd'hui, c'est Elie seul qui se présente à nous et c'est une grande grâce pour nous autres Français, mais aussi pour les Européens : Dieu soit loué ! L'autre Témoin, d'après Frère Elyôn interviendra plus tard, lorsqu'il sera prêt. Frère Elyôn le connait, mais lui ignore encore sa Mission. Alors n'hésitons pas à aller sur le Site Sacré, voulu par Dieu, afin que nous recevions une grande Lumière, nous qui sommes dans les ténèbres depuis trop longtemps ! Nous qui croyons détenir une forme de vérité, et bien nous en sommes très loin de la pensée du Père éternel ! Voilà pourquoi, et pendant qu'il en est encore temps, parce que sous peu il sera trop tard, je vous invite cordialement à visiter le Site Sacré...

QUI FAIT QUOI ? ET OU VA-T'ON ?

UN SEUL SITE... LA VÉRITÉ ET LA VOLONTÉ DE DIEU, POUR SA SEULE GLOIRE ET LE SALUT DES ÂMES...

LE SITE EST SACRÉ, CAR IL EXISTE PAR LA GRÂCE DE LA SAINTE TRINITÉ. MERCI DE PRENDRE UN PEU DE TEMPS POUR LE LIRE ATTENTIVEMENT, PARCE QU'IL RÉPOND A TOUTES LES INTERROGATIONS QUE NOUS NOUS POSONS : SPIRITUELLES, POLITIQUES, SCIENTIFIQUES, ESCHATOLOGIQUES, AINSI QUE CONCERNANT LE GRAND MONARQUE ET LE SAINT PONTIFE ANNONCÉS DEPUIS PRES DE MILLE ANS ! ...

Alors le lire c'est bien, mais transmettre par le biais du Web et partager partout ce Site Sacré : c'est un Acte crucial de Charité chrétienne. Ce Devoir spirituel extrêmement important vaut toutes les prières, car en agissant ainsi, vous obéissez à la Volonté de Dieu et vous serez récompensés par votre Action sainte. Voyez-vous, on peut faire beaucoup, tout en restant chez soi. Merci de votre compréhension...

Que l'Esprit Saint vous éclaire dans cette lecture Divine et que Dieu vous garde de la Tourmente qui vient...

LE SITE SACRÉ : http://www.prophete-du-sacre-coeur.com/

E-mail : frere-elyon@prophete-du-sacre-coeur.com
Répondre