Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

L'essentiel

 

 

L’essentiel

 

Alors qu'il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une sœur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m'aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée. »

 

Luc 10, 38-42

 

 

Ce que Jésus dit à Marthe, il le dit personnellement à chacun d’entre nous : « Tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire » Quelle est donc cette chose qui surpasse toutes les autres, les éclipsant toutes ? L’amour. L’amour accueilli, l’amour donné. Tout ce que nous faisons importe peu, n’a aucune valeur intrinsèque. C’est l’amour que nous y mettons qui lui confère une valeur outrepassant même les limites de cette vie, une valeur d’éternité. Parfois même, l’amour exige de ne rien faire, d’écouter, de se laisser faire… Marie a choisi la meilleure part… elle écoutait la parole de Dieu !

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’examine ma conduite pour y identifier ce qui n’y est pas inspiré par l’amour de Dieu ou du prochain et cherche à réduire le plus possible l’énergie dépensée inutilement en ces activités. Un bon indice de mon comportement général est révélé par la manière dont j’accueille la visite. Est-ce que je m’investis sans compter dans le ménage, la préparation de repas élaborés, un programme d’activité intense pour divertir mes invités si bien que je ressens la fatigue pendant et après leur passage ? Est-ce que recevoir les visiteurs devient une corvée ? Le départ de la visite est-il un soulagement ? (il y a là un sérieux indice que cela ne tourne pas rond !) Dans toute l’énergie que je dépense, quelle part va à l’écoute de mes invités, à compatir avec eux, à chercher à les mieux connaître pour mieux les aimer ? Idem pour ma relation avec Dieu : est-ce que mon activité religieuse me semble une corvée ? Quel part de mon temps est consacrée à l’écoute de la parole de Dieu ? À le rencontrer dans un cœur à cœur dans l’oraison ? 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article