Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Chercher et voir Dieu

 

 

Chercher et voir Dieu

 

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures-tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus. Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors : « Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », c’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 

Jean 20,1-2.11-18

 

 

Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Chercher Dieu dans la nuit, c’est notre lot à tous : nuit de l’ignorance alors que nous ne Le connaissons point, nuit des sens ou de l’esprit où, après qu’Il se soit révélé à nous et nous ait fait jouir de grâces sensibles, il semble nous avoir quittés. Que fait Marie Madeleine ? Elle persévère dans sa recherche de la présence du Seigneur, elle retourne au tombeau bien qu’elle sache que le Seigneur ne s’y trouve plus. De même, nous devons persévérer dans la prière, l’oraison et la fréquentation des sacrements même si nous n’en ressentons plus d’effets sensibles. Et alors se réalise pour elle la parole de Jésus : « Car quiconque demande reçoit; qui cherche trouve; et à qui frappe on ouvrira » (Lc 11, 10). Comme à Marie Madeleine, le Seigneur se présentera alors à nous mais d’une façon différente de celle que nous l’attendions ou que nous l’avions jusqu’alors connu, elle le prit pour le jardinier. Si nous ne changeons point la perception que nous avions jusqu’alors du Seigneur, il y a de grandes chances que nous ne réalisions pas qu’Il demeure près de nous. À qui est offerte une plus grande connaissance de Dieu incombe une responsabilité, celle de la partager : « Va trouver mes frères pour leur dire » et Marie d’annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

                     

Je cherche Dieu sans relâche et, lorsque je le trouve, je partage la connaissance nouvelle que j’ai acquise de Lui avec les autres pour que nous progressions tous ensemble vers Lui.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article