Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Chercher et sauver ce qui était perdu

 

                                                                                                  

Chercher et sauver ce qui était perdu

 

Entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »   

 

Luc 19, 1-10

 

 

La mission de Jésus est claire : chercher et sauver ce qui était perdu. C’est pour cela qu’il est venu dans le monde : notre Seigneur Jésus Christ, pour nous s'est fait pauvre, de riche qu'il était, afin de nous enrichir par sa pauvreté (2 Co 8, 9) la divinité a revêtu la chair pour rendre celle-ci capable d’entrer de nouveau en communion avec Dieu; « Je ne suis pas venu pour juger le monde, mais pour sauver le monde. » (Jn 12, 47). Dieu, ne nous sauve pas malgré nous, Il préserve notre liberté d’accueillir ou non le salut qu’Il nous offre généreusement dans sa Miséricorde. Cette offre de salut trouve souvent un meilleur accueil chez les pécheurs que chez les justes (ceux qui se croient tels) : « les publicains et les prostituées arrivent avant vous au Royaume de Dieu » (Mt 21, 31). Dieu quémande notre amour et cet amour il le trouve  davantage chez ceux qui ont le plus besoin de sa Miséricorde : « ses péchés, ses nombreux péchés, lui sont remis parce qu'elle a montré beaucoup d'amour. Mais celui à qui on remet peu montre peu d'amour » (Lc 7, 47). Zachée répond d’ailleurs généreusement à l’irruption du Seigneur dans sa vie : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Comme chrétien, Jésus est mon modèle, Celui qui m’a manifesté que le Père est Amour et la réponse qu’Il attend à cet Amour dans mon existence à travers le témoignage de son parcours terrestre dont la fin, le sommet, est la croix. Eu égard au passage évangélique de ce jour, je me demande quels efforts je fais (nous faisons) en tant qu’individu, communauté ou même Église pour marcher dans les pas de Jésus afin de chercher et sauver ce qui était perdu. La vitalité de ma vie spirituelle, celle de ma communauté, celle de mon Église, dépend de mes efforts en ce sens et de ceux de mes coreligionnaires. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article