Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Porter les autres dans la foi

 

 

Porter les autres dans la foi

 

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole. Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes : « Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé – je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. » Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

 

Marc 2, 1-12

 

Voyant leur foi. Jésus ne dit pas « voyant sa foi » mais « Voyant leur foi », celle des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. C’est en vertu de la foi collective que Jésus intervient et guérit le paralytique des maux intérieurs en lui pardonnant ses péchés pour le délivrer ensuite du mal visible qui l’afflige. À nous aussi, il est possible de faire une ouverture pour présenter nos contemporains à la divine miséricorde par la prière collective d’intercession. L’épisode du paralysé dont les péchés ont été pardonnés et qui a été guéri de son mal nous donne l’assurance que la foi et la prière d’intercession d’un groupe ne demeurera pas sans effet.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prie Dieu individuellement dans le secret de mon cœur mais je le fais également en groupe lorsque l’opportunité se présente, la prière communautaire, en raison de l’Amour qui unit les participants, étant porteuse de grâces additionnelles. Quand je prie ainsi en groupe, je ne limite pas mon intercession aux membres présents mais je l’étends à mes proches, aux gens de mon quartier, de ma ville, de ma région, de ma patrie, à l’humanité toute entière. En plus de ce récit, mon assurance sur la fécondité de la prière communautaire se fond sur les paroles de Jésus lui-même : « Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon nom, je suis là au milieu d'eux » (Mt 18, 20). 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article