Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Quel est le premier de tous les commandements ?

 

 

Quel est le premier de tous les commandements ?

 

En ce temps-là, un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Et voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as dit vrai : Dieu est l’Unique et il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.  

 

Marc 12, 28-34

 

Le chapitre 24 de la constitution pastorale Gaudium et spes du Concile Vatican II exprime particulièrement bien le ses de ce passage évangélique pour notre époque :

24 § 1. Dieu, qui veille paternellement sur tous, a voulu que tous les hommes constituent une seule famille et se traitent mutuellement comme des frères. Tous, en effet, ont été créés à l'image de Dieu, " qui a fait habiter sur toute la face de la terre tout le genre humain issu d'un principe unique" (Act. 17, 26), et tous sont appelés à une seule et même fin, qui est Dieu Lui-même.

§ 2. À cause de cela, l'amour de Dieu et du prochain est le premier et le plus grand commandement. L'Écriture, pour sa part, enseigne que l'amour de Dieu est inséparable de l'amour du prochain : « ... tout autre commandement se résume en cette parole: tu aimeras le prochain comme toi même... La charité est donc la loi dans sa plénitude » (Rom. 13, 9-10; cf. 1 Jean 4, 20). Il est bien évident que cela est d'une extrême importance pour des hommes de plus en plus dépendants les uns des autres et dans un monde sans cesse plus unifié.

§ 3. Allons plus loin: quand le Seigneur Jésus prie le Père pour que " tous soient un..., comme nous nous sommes un ". (Jean 17, 21-22), Il ouvre des perspectives inaccessibles à la raison et Il nous suggère qu'il y a une certaine ressemblance entre l'union des Personnes divines et celle des fils de Dieu dans la vérité et dans l'amour. Cette ressemblance montre bien que l'homme, seule créature sur terre que Dieu a voulue pour elle-même, ne peut pleinement se trouver que par le don désintéressé de lui-même (2).

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

J’œuvre à la vigne du Seigneur en m’efforçant d’être un ferment d’unité, en construisant des ponts pour me rapprocher des autres plutôt que d’ériger des barrières pour m’en isoler. J’essaie de comprendre plutôt que de condamner à priori ceux qui pensent et agissent différemment de moi. J’aime comme Dieu m’aime et nous aime, inconditionnellement, universellement et de manière désintéressée, sans espoir de retour (car autrement ce serait du troc et non de l’amour, l’échange ne se situerait-il qu’au seul plan sentimental). 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article