Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Qui aime sa vie la perd

 

 

Qui aime sa vie la perd

 

Quelques jours avant la Pâque, Jésus disait à ses disciples : Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera.   
Jean 12, 24-26

 

 

L’amour requiert de nous décentrer de nous-mêmes pour faire du service des autres et de Dieu notre priorité absolue. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive. En cela, nous avons Jésus comme modèle, Lui dont la vie terrestre n’a été que service, jusqu’à donner sa vie pour nous sur la croix, pour le rachat de nos fautes. Là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Jésus est certes présent dans l’Eucharistie dans les tabernacles de nos églises mais il l’est tout autant dans les nécessiteux par l’entremise desquels il quémande notre amour : « Quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer, étranger et de t'accueillir, nu et de te vêtir, malade ou prisonnier et de venir te voir? … dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25, 37-40).

 

Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. Il nous faut mourir à nous-mêmes afin de porter le fruit de l’amour, faire non pas notre volonté propre mais celle de notre Père céleste à la suite de Jésus : « je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé » (Jn 5, 30) et, au moment crucial, « Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe! Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la tienne qui se fasse! » (Lc 22, 42). 

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Quoiqu’il m’en coûte, je m’efforce de toujours donner priorité à Dieu et aux autres, de m’oublier moi-même par amour. Je trouve la force et le courage de transcender mes désirs égoïstes en puisant à la source de l’amour. « Qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif; l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source d'eau jaillissant en vie éternelle » (Jn 4, 14). Cette eau, le Seigneur me la communique par son Esprit Saint, communément via l’oraison et les sacrements, notamment celui de l’Eucharistie. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article