Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur. » Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

Luc 19, 1-10

 

Jésus s’invite chez Zachée et à travers Zachée chez chacun d’entre nous : « Voici, je me tiens à la porte et je frappe; si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui près de moi » (Ap 3, 20). Encore, faut-il pour cela descendre de notre piédestal, reconnaître humblement nos fautes et le besoin de recourir à la divine miséricorde pour en obtenir le pardon et, enfin, manifester envers autrui la même miséricorde que nous réclamons pour nous-mêmes, au premier chef les plus démunis et ceux qui ont été victimes de notre égoïsme : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. »  Alors, pourrons-nous nous entendre dire, comme Zachée : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison ». Le Seigneur s’invite chez nous par la voix de notre conscience : « Moi, tous ceux que j’aime, je leur montre leurs fautes, et je les corrige. Eh bien, sois fervent et convertis-toi. » (Ap 3, 19). Malheur à nous si nous déclinons orgueilleusement l’offre persistante qui nous est faite ! « Je vais te vomir de ma bouche. Tu dis : « Je suis riche, je me suis enrichi, je ne manque de rien », et tu ne sais pas que tu es malheureux, pitoyable, pauvre, aveugle et nu ! » (Ap 3, 16-17)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me mets à l’écoute de ma conscience en faisant quotidiennement l’évaluation de ma journée pour y déceler les manquements à l’amour, les péchés, qui y sont survenus. J’en demande pardon au Seigneur dans le secret de mon cœur en attente de me présenter au sacrement de Réconciliation et d’en obtenir le pardon désiré de Dieu. Je n’essaie pas de me justifier. J’évite de vouloir décider par moi-même ce qui est bien ou mal, ce qui serait, de fait, reconstituer  le péché des origines. Pour évaluer ma conduite, je me reporte à des normes objectives : la Parole de Dieu et le magistère de l’Église.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article