Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Triomphe de l’Amour sur la Mort

 

Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Alors qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit éblouissant. Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. Rappelez-vous ce qu’il vous a dit quand il était encore en Galilée : “Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite.” » Alors elles se rappelèrent les paroles qu’il avait dites. Revenues du tombeau, elles rapportèrent tout cela aux Onze et à tous les autres. C’étaient Marie Madeleine, Jeanne, et Marie mère de Jacques ; les autres femmes qui les accompagnaient disaient la même chose aux Apôtres. Mais ces propos leur semblèrent délirants, et ils ne les croyaient pas. Alors Pierre se leva et courut au tombeau ; mais en se penchant, il vit les linges, et eux seuls. Il s’en retourna chez lui, tout étonné de ce qui était arrivé.

 

Luc 24, 1-12

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu est Amour (1 Jn 4, 8), Il est Vie (Jn 14, 6), car l’amour comme la vie cherche à se répandre. Par opposition, son Ennemi est Mort, cherche à éradiquer l’amour et détruire l’œuvre de Celui qui est Vie. La bonne nouvelle de Pâques, de la résurrection du Christ, c’est que la Vie a eu et aura toujours le dessus sur la mort, l’Amour sur Celui qui cherche à l’éliminer et ceux qui s’en font complices. Cette conviction profonde qui habite le croyant le remplit d’espérance dans les temps qui sont les nôtres et où nous voyons l’amour mis à mal par l’égoïsme du chacun pour soi, la mort gagner du terrain chez les hommes en abrégeant la vie des plus vulnérables aux deux extrémités du cycle de vie et même dans la nature où les espèces disparues se multiplient. Si d’un point de vue objectif tout semble perdu ou en voie de l’être dans un avenir rapproché, que la survie de l’espèce humaine est elle-même menacée, le croyant met toute son espérance en Celui qui a triomphé de la mort au jour de Pâques pour opérer un retournement imprévu de situation. Il se fait son collaborateur actif en accueillant l’Amour dans son cœur pour le répandre autour de lui, en intercédant dans la prière pour ses contemporains et pour la création mise à mal par ceux-ci. Aujourd’hui plus que jamais les paroles de l’apôtre Paul prennent toute leur signification : « la création en attente aspire à la révélation des fils de Dieu » (Rm 8, 19)

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je mets toute mon espérance en Celui qui a vaincu la mort, je fonde mon espérance sur sa résurrection. J’aime comme Lui a aimé et m’aime, confiant que l’Amour aura toujours le dernier mot.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article