Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

La chose arriva jusqu’au roi de Ninive

 

La parole du Seigneur fut adressée de nouveau à Jonas : « Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas se leva et partit pour Ninive, selon la parole du Seigneur. Or, Ninive était une ville extraordinairement grande : il fallait trois jours pour la traverser. Jonas la parcourut une journée à peine en proclamant : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. La chose arriva jusqu’au roi de Ninive. Il se leva de son trône, quitta son manteau, se couvrit d’une toile à sac, et s’assit sur la cendre. Puis il fit crier dans Ninive ce décret du roi et de ses grands : « Hommes et bêtes, gros et petit bétail, ne goûteront à rien, ne mangeront pas et ne boiront pas. Hommes et bêtes, on se couvrira de toile à sac, on criera vers Dieu de toute sa force, chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence. Qui sait si Dieu ne se ravisera pas et ne se repentira pas, s’il ne reviendra pas de l’ardeur de sa colère ? Et alors nous ne périrons pas ! » En voyant leur réaction, et comment ils se détournaient de leur conduite mauvaise, Dieu renonça au châtiment dont il les avait menacés.

 

Livre de Jonas 3, 1-10

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

« Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » La ville de Ninive était sur le coup d’une menace qui, à l’instar de l’actuelle dégradation environnementale, mettait en péril sa survie même. Aussitôt, les gens de Ninive crurent en Dieu. Ils annoncèrent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtirent de toile à sac. Aussitôt, les gens du peuple, les citoyens ordinaires, se convertissent et changent de comportement dans l’espoir d’échapper à la catastrophe annoncée. La chose arriva jusqu’au roi de Ninive qui fit de même et décréta que tous devaient se détourner de leur conduite mauvaise. Le salutaire changement d’attitude qui a évité la destruction à la ville de Ninive a été initié par la base, par les simples citoyens avant que ses dirigeants n’emboîtent le pas et l’imposent à l’ensemble de la population. Ainsi en va-t-il de nos jours. Si nous voulons échapper aux conséquences de nos vies désordonnées sur le climat, le salutaire changement de conduite qui peut nous y conduire doit être initié par nous, les gens ordinaires. Nous ne devons pas ignorer le rôle névralgique de la prière, de l’oraison et de l’adoration dans la conversion individuelle et collective des cœurs requise pour induire les changements de comportements essentiels pour enrayer la spirale destructrice dans laquelle nous sommes engagés et dont la solution passe par l’adoption de modes de vie plus sobres.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je me connecte avec Dieu, source de l’amour, par la prière, l’oraison et l’adoration, pour qu’il me donne la force et le courage d’entreprendre les changements de comportement nécessaires pour réduire les impacts négatifs de mon existence sur son œuvre, la Création, et sur les plus petits, les plus pauvres. Je Le prie pour que cette conversion s’étende à mes proches et, de proches en proches, jusqu’à nos gouvernants.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article