Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le Royaume comme un banquet de noces

 

 

Le Royaume comme un banquet de noces

 

Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs pour appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir. Il envoya encore d'autres serviteurs dire aux invités : 'Voilà : mon repas est prêt, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez au repas de noce. 'Mais ils n'en tinrent aucun compte et s'en allèrent, l'un à son champ, l'autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et brûla leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : 'Le repas de noce est prêt, mais les invités n'en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce. ' Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils rencontrèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives. Le roi entra pour voir les convives. Il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce, et lui dit : 'Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ? ' L'autre garda le silence. Alors le roi dit aux serviteurs : 'Jetez-le, pieds et poings liés, dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. ' Certes, la multitude des hommes est appelée, mais les élus sont peu nombreux. »

 

Matthieu 22, 1-14

 

 

 Les noces dont il s’agit ici sont à n’en pas douter celles dont parle Jean dans l’Apocalypse : « Soyons dans l'allégresse et dans la joie, rendons gloire à Dieu, car voici les noces de l'Agneau, et son épouse s'est faite belle: on lui a donné de se vêtir de lin d'une blancheur éclatante" -- le lin, c'est en effet les bonnes actions des saints. Heureux les gens invités au festin de noce de l'Agneau » (Ap 19, 7-9). Ces noces sont celles du Fils, Jésus, s’unissant à la fin des temps à son épouse l’Église dont le banquet eucharistique est pour nous une réelle anticipation (Sacramentum Caritatis 31).

 

Les serviteurs envoyés pour appeler à la noce les invités représentent d’abord les prophètes mais également tous les hommes qui, sous l’impulsion de l’Esprit Saint, ont interpellé dans un premier temps ceux qui faisaient partie du peuple élu puis, face au manque de réceptivité de celui-ci, l’humanité toute entière.   

 

Le principal obstacle pour participer aux noces de l’Agneau c’est notre indifférence, conséquence d’une trop grande préoccupation des choses de ce monde : Mais ils n'en tinrent aucun compte et s'en allèrent, l'un à son champ, l'autre à son commerce. D’autres encore, ne supportant pas la mauvaise conscience que leur donnent les envoyés de Dieu s’en prennent aux messagers : les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. « Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j'ai voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble sa couvée sous ses ailes... et vous n'avez pas voulu! Voici que votre maison va vous être laissée. Oui, je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu'à ce qu'arrive le jour où vous direz: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! » (Lc 13, 34-35). Cette persécution des envoyés de Dieu n’est pas le seul fait des prophètes de l’Ancien Testament, dont Jean Baptiste est le dernier en liste, mais également du Fils mort sur la croix et de tous les martyrs qui ont suivi par la suite conséquence de leur fidélité à Dieu, le disciple n’étant pas au-dessus de son maître (Lc 6, 40) : « Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï le premier » (Jn 15, 18). Cette persécution se poursuit encore de nos jours, les martyrs se comptant par millions juste au siècle dernier. S’il y a lieu de se désoler du sort de ceux qui ont refusé l’appel de Dieu, il faut se réjouir qu’à chaque occasion le refus par les premiers invités ait eu pour conséquence que l’appel qui était fait à l’origine à un groupe restreint se soit étendu au plus grand nombre : 'Le repas de noce est prêt, mais les invités n'en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce. '  Cela a fait dire à Tertullien : le sang des martyrs est une semence de chrétiens (Apol 50).

 

Mais même parmi ceux qui écouteront l’appel, il s’en trouvera qui ne porteront pas l’habit de noces qui est l’amour de Dieu et du prochain. Ces derniers se retrouveront exclus du Royaume : 'Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ? ' L'autre garda le silence. Alors le roi dit aux serviteurs : 'Jetez-le, pieds et poings liés, dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. ' Ce qui vaut pour le banquet final vaut également pour le banquet eucharistique qui est son anticipation. Qui s’approche de la table eucharistique sans avoir les dispositions requises risque de se retrouver dans une situation pire que celle qui était sienne auparavant à l’instar de Judas. Jean identifie en effet le moment où Judas accepta la bouchée qui lui était offerte au repas de la dernière Cène, alors qu’il n’en était pas digne, comme celui où « Satan entra en lui » (Jn 13, 27). L’exclusion de certains de la communion eucharistique par l’Église ne doit pas, par conséquent, être vue comme un manque de charité à leur égard mais une préoccupation bien réelle de ce qu’ils n’empirent leur sort et que ce qui devait être à l’origine un médicament ne se transforme en un venin à cause de leurs dispositions.

 

Certes, la multitude des hommes est appelée, mais les élus sont peu nombreux. Dieu appelle largement et n’exclut personne à priori de son Royaume. Nous nous en excluons nous-mêmes en faisant la sourde oreille aux appels qui nous sont lancés ou, pire, en faisant ce que nous savons contraire à la divine volonté.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

petit pradel 29/03/2014 18:29

C'est bien