Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Préparatifs

 

 

Préparatifs

 

En ces jours-là, Jésus s'en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples, en choisit douze, et leur donna le nom d'Apôtres.

 

Luc 12, 1-2

 

 

Avant de poser un geste important, il est souhaitable de se préparer convenablement. Que fait Jésus avant de choisir ses apôtres ? Il se retire dans le silence de la montagne et prie son Père. Que dit-il ? Probablement très peu, sinon rien, les personnes qui s’aiment n’ayant pas besoin de parler pour se comprendre. Au curé d’Ars qui l’interrogeait sur ce qu’il pouvait dire à Dieu dans ses longues prières, un paysan répondit : « Monsieur le Curé, je ne lui dis rien, je l'avise et il m'avise, je le regarde, il me regarde ! » Y a-t-il plus belle prière ? Une telle prière permet d’accueillir l’amour de Dieu pour ensuite le communiquer aux autres comme l’exprime mère Teresa dans son livre La joie du don :

 

Je crois que nos sœurs ont reçu cette communication de la joie que l'on perçoit chez beaucoup de religieux qui sans réserve se sont donnés à Dieu. Notre œuvre  n'est que l'expression de notre amour pour Dieu. Cet amour a besoin de quelqu'un pour le recevoir, et c'est ainsi que les gens que nous rencontrons nous donnent le moyen de l'exprimer.

 

Nous avons besoin de trouver Dieu, et ce n'est ni dans l'agitation ni dans le bruit que nous le pourrons. Dieu est l'ami du silence. Dans quel silence croissent les arbres, les fleurs et l'herbe ! Dans quel silence se meuvent les étoiles, la lune et le soleil ! N'est-ce pas notre mission de donner Dieu aux pauvres des taudis ? Non pas un Dieu mort, mais un Dieu vivant et aimant. Plus nous recevons dans la prière silencieuse, plus nous pouvons donner dans notre vie active. Nous avons besoin de silence pour être capables de toucher les âmes. L'essentiel n'est pas ce que nous disons, mais ce que Dieu nous dit et dit à travers nous. Toutes nos paroles seront vaines tant qu'elles ne viendront pas du plus intime, les paroles qui ne transmettent pas la lumière du Christ accroissent les ténèbres.

 

Pour donner il faut, d’une part, accueillir, car on ne peut donner ce que nous n’avons pas et, d’autre part, il faut des récipiendaires pareillement disposés à recevoir, ce qui ne saurait faire défaut car des pauvres nous en aurons toujours avec nous (Mt 26, 11), des démunis qui nous offrent l’opportunité de rendre à Dieu une partie de l’amour qu’il nous a préalablement manifesté car il nous a aimés le premier (1 Jn 4, 19).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article