Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Cesse d’être incrédule, sois croyant

C’était après la mort de Jésus. Le soir venu, en ce premier jour de la semaine, alors que les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par crainte des Juifs, Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il souffla sur eux et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. À qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus. » Or, l’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Jean 19, 20-31

 

« Cesse d’être incrédule, sois croyant ». Ces paroles de Jésus sont brûlantes d’actualité  dans un monde gonflé d’orgueil par ses progrès technologiques qui prétend que rien ne peut exister au-delà de ce que sa science peut expérimenter. Ce monde fait siennes les paroles de l’apôtre Thomas : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Et pourtant, l’universalité des lois de la nature de l’infiniment petit à l’infiniment grand ne devrait-elle pas poser la question, à la science qui les découvre, de l’existence possible d’une Sagesse et d’un Créateur à son origine ? Mais l’action de Dieu ne se limite pas à l’acte créateur, il s’est rendu présent au monde notamment par l’entremise de son peuple et de son Fils, et continue de le faire par son Église et par ses saints. C’est ce qu’exprime le cardinal Gérald Cyprien Lacroix dans la préface du livre La sainteté canadienne :

La signature de Dieu est visible dans la Bible, dans l’histoire du peuple que Dieu crée, et au sein duquel il s’incarne. La grande trace de l’action de Dieu, c’est Jésus Christ lui-même. Mais, il ne s’en tient pas là. Le Christ crée l’Église pour faire connaître son nom, prolonger son action au milieu de nous, et annoncer la Bonne Nouvelle : Dieu est présent en nous, avec nous et il veut prendre soin de ses enfants. Comme disait saint Hilaire de Poitiers : « Le cours de l’histoire se déroule, et Dieu est là, toujours. »

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je demande au Seigneur d’ouvrir mes yeux et mon Esprit aux manifestations qu’Il fait de Lui-même dans mon quotidien par l’intermédiaire des personnes et des événements. Moi-même, je me préoccupe d’accueillir son Amour et sa Miséricorde afin de les répandre et ainsi Le rendre présent par mon action et par ma vie à ceux que je côtoie, de devenir pour eux cause de foi à l’instar des marques des clous et du côté ouvert du Christ ressuscité pour l’apôtre Thomas.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article