Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce

 

Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : ‘L’amour de ta maison fera mon tourment.’ Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite. Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.

 

Jean 2, 13-25

 

 

Pourquoi Jésus s’en prend-il avec véhémence aux marchands du Temple ? Ce qu’il faut savoir quand nous lisons les Évangiles est que ce que Jésus accomplit physiquement constitue le symbole visible des réalités spirituelles qui, elles, ne peuvent s’observer. Ainsi les guérisons physiques accomplies par Jésus sont-elles le symbole de celles réalisées dans le cœur des personnes par le pardon des péchés : « " Qu'y a-t-il de plus facile, de dire au paralysé: "Tes péchés sont pardonnés ", ou bien de dire: "Lève-toi, prends ton brancard et marche " ? " Eh bien! afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre, -il dit au paralysé: Je te dis: lève-toi, prends ton brancard et va dans ta maison. " » (Mc 2, 9-11). De la même manière, le Temple de Jérusalem était-il le symbole du temple de Dieu que sont chacun de nos cœurs : « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? Car le temple de Dieu est saint et ce temple, c'est vous » (1 Co 3, 16-17). Aussi, quand Jésus chasse les marchands du Temple cela symbolise-t-il son désir d’éradiquer de notre cœur cette tendance que nous avons à marchander avec Dieu Lui-même et qui est contraire à l’amour, l’Amour qui seul devrait habiter la maison de notre cœur. Nous marchandons avec Dieu quand ce que nous faisons est contaminé par l’intérêt personnel tel que déploré par Paul : « Tous recherchent leurs propres intérêts, non ceux de Jésus Christ » (Ph 2, 21). Cela survient, entre autres choses, quand nous promettons de faire telle bonne action si nous obtenons au préalable une faveur de Dieu. Si l’action envisagée est bonne et inspirée par Dieu pourquoi ne pas la réaliser immédiatement plutôt que de la conditionner à l’octroi d’un avantage personnel et ainsi « contrister l’Esprit Saint » (Ép 4, 30) qui habite en nous ? Cela arrive aussi quand nous accomplissons nos bonnes actions ou que nous nous acquittons du service du culte dans l’espoir de nous « acheter » un coin de paradis. En agissant de la sorte nous risquons de nous disqualifier de l’accès au Royaume éternel qui est don gratuit de Dieu, fruit de son Amour infini, de sa Miséricorde, dont l’amour est la carte d’accès, un amour qui présuppose l’accueil de la gratuité du don offert par Dieu.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je chasse les marchands du temple de mon cœur, la recherche de mon intérêt personnel, afin que n’y habite que l’Esprit d’Amour. Pour y parvenir, je me présente en ce temps de Carême au sacrement de Réconciliation afin que Dieu restaure la capacité à aimer de mon cœur blessé par le péché.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article