Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Le règne de Dieu est comparable au levain

 

En ce temps-là, Jésus disait : « À quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer ? Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a prise et jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. » Il dit encore : « À quoi pourrai-je comparer le règne de Dieu ? Il est comparable au levain qu’une femme a pris et enfoui dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

 

Luc 13, 18-21

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Le Seigneur propose : De même que le levain communique sa force invisible à toute la masse de la pâte, de même la force de l'Évangile transformera le monde entier grâce au ministère de mes apôtres (saint Jean Chrysostome).

 

Comme le levain agit de manière invisible sur la farine pour faire lever la pâte, de même, les croyants, en laissant Dieu agir en eux et manifester son Amour à travers eux, permettent au monde de s’élever au-delà de ses préoccupations égoïstes pour devenir meilleur, une image quoi qu’imparfaite du Royaume d’Amour que nous sommes conviés à hériter au terme de notre parcours terrestre. Ce levain qui agit de manière imperceptible, ce sont d’abord les orants qui consacrent leur existence à intercéder en faveur de leurs contemporains. Puis les pauvres, les laissés pour compte, qui quémandent notre amour au nom de Dieu et constituent de ce fait ses ambassadeurs privilégiés. Enfin, toutes les personnes de bonne volonté qui sacrifient une part du niveau de vie qui pourrait être le leur pour permettre un accès plus équitable aux ressources de la création pour leurs contemporains moins favorisés ainsi que pour les générations futures. Que l’Église soit moins visible ne constitue pas un drame, car comme le dit l’apôtre Paul : « lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort » (2 Co 12, 10),  fort de la force du Dieu invisible, force invisible qui fait lever toute la pâte de l’humanité.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Je prends conscience de ma responsabilité de croyant de contribuer de manière invisible, insignifiante pourrait-on dire, à la venue du règne d’amour de Dieu, à rendre manifeste dans le monde l’Amour de Dieu.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article