Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Dimanche de la Parole de Dieu

 

Ainsi parle le Seigneur : « La pluie et la neige qui descendent des cieux n’y retournent pas sans avoir abreuvé la terre, sans l’avoir fécondée et l’avoir fait germer, donnant la semence au semeur et le pain à celui qui doit manger ; ainsi ma parole, qui sort de ma bouche, ne me reviendra pas sans résultat, sans avoir fait ce qui me plaît, sans avoir accompli sa mission. »

 

Isaïe 55, 10-11

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Par le motu proprio Aperuit illis, publié le 30 septembre 2019, le pape François a institué le Dimanche de la Parole de Dieu, à être célébré le 3e dimanche du temps ordinaire, dont ce dimanche 26 janvier 2020 est le tout premier. Il était important de consacrer un dimanche à la Parole de Dieu pour en faire comprendre toute l’importance dans la vie des chrétiens et de tous les hommes, dont les Juifs avec lesquels ils partagent l’héritage de l’Ancien Testament. Ce geste du pape François se situe dans la continuité du Concile Vatican II qui, dans la constitution Dei Verbum, a redonné à la Parole de Dieu la place prépondérante qui est la sienne dans la vie spirituelle. On y affirmait au numéro 25 :

 

De même le saint Concile exhorte de façon insistante et spéciale tous les fidèles du Christ, et notamment les membres des ordres religieux, à acquérir, par la lecture fréquente des divines Écritures, « la science éminente de Jésus Christ » (Ph 3, 8). « En effet, l’ignorance des Écritures, c’est l’ignorance du Christ (Saint Jérôme) ». Que volontiers donc ils abordent le texte sacré lui-même, soit par la sainte liturgie imprégnée des paroles divines, soit par une pieuse lecture, soit par des cours appropriés et par d’autres moyens qui, avec l’approbation et par les soins des pasteurs de l’Église, se répandent partout de nos jours d’une manière digne d’éloges. Qu’ils se rappellent aussi que la prière doit aller de pair avec la lecture de la Sainte Écriture, pour que s’établisse un dialogue entre Dieu et l’homme, car « nous lui parlons quand nous prions, mais nous l’écoutons quand nous lisons les oracles divins (Saint Ambroise) ».

 

Quant à la manière de lire et d’interpréter les Écritures, Dei Verbum 12 affirmait :

 

Cependant, puisque la Sainte Écriture doit être lue et interprétée à la lumière du même Esprit que celui qui la fit rédiger (Benoît XV), il ne faut pas, pour découvrir exactement le sens des textes sacrés, porter une moindre attention au contenu et à l’unité de toute l’Écriture, eu égard à la Tradition vivante de toute l’Église et à l’analogie de la foi.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Assurément, lire assidûment les Écritures. Accompagner cette lecture par la prière, notamment adressée à l’Esprit Saint pour qu’il ouvre notre intelligence pour une juste interprétation du sens des textes sacrés. Enfin, lire les textes, non pas isolément, mais dans la perspective de l’œuvre entière, les textes plus récents ayant davantage d’importance que les anciens, la répétition donnant un poids plus grand aux affirmations et préceptes qui reviennent à plusieurs reprises par rapport à ceux qui ne sont mentionnés qu’une fois ou deux…

 

Par expérience personnelle, je dirais qu’il y a des grâces particulières rattachées à la lecture des textes liturgiques du jour qui, même si nous n’assistons pas aux offices, nous mettent en communion avec l’Église tout entière et permettent de bénéficier d’une présence particulière du Christ en vertu de sa promesse : « là où deux ou trois se trouvent réunis en mon nom, je suis au milieu d'eux. » (Mt 18, 20). Le fait que cette réunion soit en esprit, virtuelle, par le partage d’une activité commune, la lecture des mêmes textes, n’enlève rien à son efficacité pour réaliser la communion souhaitée par Jésus.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article