Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous

 

Bien-aimés, puisque Dieu nous a tellement aimés, nous devons, nous aussi, nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. Quant à nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu. Et nous, nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour : qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. Voici comment l’amour atteint, chez nous, sa perfection : avoir de l’assurance au jour du jugement ; comme Jésus, en effet, nous ne manquons pas d’assurance en ce monde. Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.

 

Première lettre de Jean 4, 11-18

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

 

Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et, en nous, son amour atteint la perfection. Dieu se laisse entrevoir par personnes interposées, les croyants qui se laissent investir par son Amour pour, dans un deuxième temps le redistribuer autour d’eux. Aimer constitue pour les croyants un devoir de réciprocité et une responsabilité : ils aiment parce qu’ils sont aimés plus qu’ils ne pourront jamais aimer et l’Amour qui les habite, bien diffusif, les incite à aimer toujours plus et mieux. Voici comment nous reconnaissons que nous demeurons en lui et lui en nous : il nous a donné part à son Esprit. Dieu ne nous demande pas quelque chose qui est au-delà de nos forces. Comme nous sommes faibles, pécheurs, Il nous communique son Esprit pour nous rendre capables de répondre adéquatement à son Amour, d’aimer comme Il l’attend de nous, de manifester son amour au monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, reconnaît que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde, reconnaît l’amour que Dieu a pour nous, que Dieu l’a aimé et continue de l’aimer, le premier. En accueillant cet amour, il demeure en Dieu et Dieu demeure en lui car Dieu est Amour. Nous atteignons la perfection de l’amour quand nous bannissons la crainte de notre cœur, quand nous nous en remettons en toute confiance à l’infinie miséricorde de notre Père céleste et à sa Providence qui ne fait pas défaut à ceux qui L’aiment.

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? (Lc 10, 25)

 

Je me fais réceptacle pour que Dieu y déverse son Amour, un Amour que je m’empresse de redistribuer autour de moi. Je bannis la crainte de mon cœur en me remettant en toute confiance entre les mains de mon Père, la crainte étant incompatible avec l’Amour.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article