Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

As-tu deux minutes ?

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

C’est bien par grâce que vous êtes sauvés

Frères, vous étiez des morts, par suite des fautes et des péchés qui marquaient autrefois votre conduite, soumise aux forces mauvaises de ce monde, au prince du mal qui s’interpose entre le ciel et nous, et dont le souffle est maintenant à l’œuvre en ceux qui désobéissent à Dieu. Et nous aussi, nous étions tous de ceux-là, quand nous vivions suivant les convoitises de notre chair, cédant aux caprices de la chair et des pensées, nous qui étions, de par nous-mêmes, voués à la colère comme tous les autres. Mais Dieu est riche en miséricorde ; à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions des morts par suite de nos fautes, il nous a donné la vie avec le Christ : c’est bien par grâce que vous êtes sauvés. Avec lui, il nous a ressuscités et il nous a fait siéger aux cieux, dans le Christ Jésus. Il a voulu ainsi montrer, au long des âges futurs, la richesse surabondante de sa grâce, par sa bonté pour nous dans le Christ Jésus. C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, et par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Cela ne vient pas des actes : personne ne peut en tirer orgueil. C’est Dieu qui nous a faits, il nous a créés dans le Christ Jésus, en vue de la réalisation d’œuvres bonnes qu’il a préparées d’avance pour que nous les pratiquions.

Lettre de Paul Apôtre aux Éphésiens 2, 1-10

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Le salut éternel est un don de Dieu auquel nous pouvons avoir accès en raison de son infinie Miséricorde manifestée dans le Christ Jésus. Il est hors de notre portée d’accéder au Royaume des cieux autrement que si Dieu, touché par nos efforts pour aimer comme Il nous l’a demandé, ne nous y élève. Jésus le laisse entendre lorsqu’il affirme : « de plus grand que Jean parmi les enfants des femmes, il n'y en a pas; et cependant le plus petit dans le Royaume de Dieu est plus grand que lui. » (Lc 7, 28). Si le plus petit dans le Royaume est plus grand que le plus grand des hommes, c’est nécessairement qu’il a fallu que Dieu élève ce petit pour lui en donner l’accès. Nous devons interpréter de manière similaire les propos de Jésus lorsqu’il dit : « la vie (éternelle) de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède » (Lc 12, 15). Non seulement ce que nous aurons accumulé ne nous sera d’aucune utilité, mais encore cela pourra-t-il se révéler un boulet nous retenant d’y avoir accès : « Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. » (Lc 12, 21).

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

Je compte uniquement sur l’infinie Miséricorde de Dieu et les mérites du Christ pour me donner accès à son Royaume au terme de ma course. Comme Thérèse de Lisieux l’exprime dans son acte d’offrande à l’amour miséricordieux, je compte me présenter devant Dieu les mains vides afin de tout recevoir de Lui : « Après l'exil de la terre, j'espère aller jouir de vous dans la Patrie, mais je ne veux pas amasser de mérites pour le Ciel, je veux travailler pour votre seul Amour, dans l'unique but de vous faire plaisir, de consoler votre Coeur Sacré et de sauver des âmes qui vous aimeront éternellement. Au soir de cette vie, je paraîtrai devant vous les mains vides, car je ne vous demande pas, Seigneur, de compter mes œuvres. Toutes nos justices ont des taches à vos yeux. Je veux donc me revêtir de votre propre Justice et recevoir de votre Amour la possession éternelle de Vous-même. »

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article