Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

La résurrection, au coeur de la foi chrétienne

 

 

La résurrection, au cœur de la foi chrétienne

 

Frères, nous proclamons que le Christ est ressuscité d'entre les morts ; alors, comment certains d'entre vous peuvent-ils affirmer qu'il n'y a pas de résurrection des morts ? Mais, s'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ, lui non plus, n'est pas ressuscité. Et si le Christ n'est pas ressuscité, notre message est sans objet, et votre foi est sans objet ; nous voilà reconnus comme de faux témoins de Dieu, pour avoir témoigné en contradiction avec Dieu en disant qu'il a ressuscité le Christ, alors qu'il ne l'a pas ressuscité s'il est vrai que les morts ne ressuscitent pas. Si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi ne mène à rien, vous n'êtes pas libérés de vos péchés ; et puis, ceux qui sont morts dans le Christ sont perdus. Si nous avons mis notre espoir dans le Christ pour cette vie seulement, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. Mais non ! le Christ est ressuscité d'entre les morts, pour être parmi les morts le premier ressuscité.

 

Première lettre de Paul aux Corinthiens 15, 12-20.

 

 

L’apôtre Paul place, à juste titre, la résurrection du Christ au cœur de la foi chrétienne : si le Christ n'est pas ressuscité, notre message est sans objet, et votre foi est sans objet.

 

Tout signe qui vient de Dieu est porteur d’une signification qui outrepasse largement le merveilleux ou l’extraordinaire de ce que l’on peut observer de l’événement. La résurrection du Christ, quant à elle, vient confirmer tout son enseignement, lui apposer un sceau de vérité, à commencer par prouver l’existence d’une vie après la vie, l’immortalité de l’âme de tout homme : le Christ est ressuscité d'entre les morts, pour être parmi les morts le premier ressuscité. Elle est aussi une preuve de sa nature divine, qu’il est l’Emmanuel, « Dieu avec nous » (Mt 1, 23), le Temple de Dieu, le signe indestructible de la présence de Dieu parmi les hommes ainsi qu’il l’avait lui-même prophétisé : « Détruisez ce temple et, en trois jours, je le relèverai » (Jn 2, 19). Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi ne mène à rien, vous n'êtes pas libérés de vos péchés : la résurrection constitue la preuve de l’acceptation par le Père du tribut versé par le Christ sur la croix pour le rachat de nos fautes, « Tu ne voulais sacrifice ni oblation, tu m'as ouvert l'oreille, tu n'exigeais holocauste ni victime, alors j'ai dit: Voici, je viens. » (Ps 40, 7-8), le signe tangible de l’accomplissement de sa mission « le Fils de l'homme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude » (Mc 10, 45) et est conséquemment pour nous le fondement de notre espérance de partager la vie de Dieu pour l’éternité : « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures; sinon, je vous l'aurais dit; je vais vous préparer une place. Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez » (Jn 14, 2-3).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article