Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Méditations sur les enseignements bibliques pour le quotidien d'aujourd'hui

Les jours du Fils de l'homme

 

 

Les jours du Fils de l’homme

 

Jésus disait à ses disciples : « Ce qui se passera dans les jours du Fils de l'homme ressemblera à ce qui est arrivé dans les jours de Noé. On mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche. Puis le déluge arriva, qui les a tous fait mourir. Ce sera aussi comme dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, Dieu fit tomber du ciel une pluie de feu et de soufre qui les a tous fait mourir ; il en sera de même le jour où le Fils de l'homme se révélera. Ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et qui aura ses affaires dans sa maison, qu'il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu'il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth. Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera.

 

Luc 17, 20-25

 

Quels sont ces jours ? Luc dit plus loin : le jour où le Fils de l'homme se révélera. Ce jour n’est pas celui du jugement final ni celui du jugement particulier car l’évangéliste dit qu’il y a un choix à faire à ce moment : Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Serait-ce celui de la Parousie où le Christ reviendra dans sa gloire ? Peut-être, mais les avertissements de Jésus ne s’adresseraient qu’au nombre limité de personnes qui vivront à cette époque alors que les écrits bibliques ont généralement une portée plus universelle. Par contre, ces mises en garde nous concernent tous si l’on considère ces jours comme ceux où Dieu se manifeste concrètement dans nos existences par l’entremise des personnes ou des événements ou, exceptionnellement, par des signes plus manifestes. Pourquoi ne répondons-nous pas adéquatement à ces révélations du Seigneur dans nos existences ? Trop souvent, nous ne percevons même pas la présence de Dieu dans nos vies, les préoccupations temporelles (on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait) accaparant toute notre attention. Reconnaissons-nous cette Présence, qu’il faut lui donner la réponse appropriée que l’amour nous suggérera, amour qui est don gratuit de soi, donc renoncement à soi. Enfin, surviendra, tôt ou tard, la tentation de retourner en arrière, à agir de façon mondaine comme ceux qui ignorent la présence Dieu et qui ne s’en portent apparemment pas plus mal, réussissant souvent mieux dans la vie. Si nous succombons à cette dernière tentation nous risquons de nous perdre comme la femme de Loth

 

Que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle? (Lc 10, 25)

 

Suis-je attentif à la présence de Dieu dans ma vie, à ses interventions providentielles dans mon existence ? Le cas échéant, est-ce que je Lui rends amour pour amour ? Si je ne perçois rien, je prends quelque temps à la fin de ma journée pour « emprunter » le regard de Dieu et chercher quelle peut être sa volonté dans ce qui s’est produit et quelle réponse d’amour Il attend de moi. Après un certain temps, cela deviendra une « seconde nature ».

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article